Le -
modifié le -

Ariana Grande attaque une célèbre marque de prêt-à-porter pour plagiat

© © Getty Images / Mike Coppola

Ariana Grande poursuit la marque de prêt-à-porter Forever 21 en justice pour avoir emprunté son image et son style sans son accord. La star de 26 ans réclame 10 millions de dollars de dommages et intérêts.

Ariana Grande poursuit l’enseigne de prêt-à-porter Forever 21 en justice. Elle réclame au moins 10 millions de dollars de dommages et intérêts. La marque aurait utilisé son image sans accords de sa part.

La chanteuse de 26 ans est représentée par Daniel Petrocelli. L’avocat célèbre considère que Forever 21 est coupable de «violation du droit de la publicité en Californie, de violation de marque déposée et une violation du droit d'auteur». La plainte est disponible ici.

Ariana Grande: l’accord avec Forever 21 refusé par son équipe

La marque aurait contacté les représentants d’Ariana Grande en anticipant la sortie de son dernier album «Thank U Next» dans le but d’avoir un accord. Mais celui-ci n’a pas porté ses fruits car les montants proposés par la marque pour emprunter l’image de la star n’était pas suffisant pour une «artiste de sa stature».

Comme le souligne l’avocat d’Ariana Grande dans la plainte «La campagne a mis à profit le succès concordant de l’album Thank U, Next de Mme Grande en publiant au moins 30 images et vidéos non autorisées détournant le nom, l’image, la ressemblance et la musique de Mme. Grande». En effet, la mannequin choisie pour la campagne de Forever 21 portait la coiffure et l'accessoire pour cheveux qu’Ariana Grande avait dans la vidéo des «7 rings», un haut que la chanteuse portait dans de nombreuses photographies connues et elle adoptait une pose pour laquelle Grande est connue. De plus, l'audio de «7 rings » aurait été joué en même temps que le message, avec des légendes contenant les paroles de cette chanson.

Si la marque est reconnue coupable, elle devra verser plus de 10 millions de dommages et intérêts. Pour l’heure, Forever 21 ne s’est pas exprimé selon le magazine Billboard.