Le -
modifié le -

DJ Khaled, Jay Z, Diddy: ces rappeurs qui possèdent leur chaîne de restaurants

© © Getty Images / Stephen Lovekin

Parfois, les stars de la musique se lancent dans d’autres projets bien différents. Ainsi, afin de développer de nouvelles sources de revenus, certains rappeurs se sont lancés dans la restauration!

DJ Khaled : le roi de Finga Licking

Le rappeur connu pour ses hits, notamment celui avec Justin Bieber "I’m The One", s’est lancé dans la restauration. Il a lancé à Miami "Finga Licking", littéralement "léchage de doigts". Le concept est simple : des plats rapidement préparés, avec peu de matières grasses et composés de produits frais. Au menu : quesadillas, pâtes, poulet grillé… Les critiques sont positives, et le restaurant affiche souvent complet. Cela semble très bien fonctionner puisqu’il existe déjà 3 restaurants Finga Licking.

Jay-Z se lance avec le 40/40

Véritable homme d’affaires, Jay-Z, alias Shawn Carter, a étendu son business avec le 40/40 situé à New York. Il s’agit d’un bar sportif class ouvert en 2003. D’où vient le nom du club? C’est une référence au baseball. Comme dans ses chansons, Jay-Z affiche régulièrement sa passion pour le sport. Après quelques couacs quant aux conditions de travail des employés, le roi du rap réussit à ouvrir d’autres enseignes à Atlantic City, Brooklyn et Atlanta.

Puff Daddy s’offre Justin’s

Puff Daddy commence tôt dans le business en lançant un restaurant en 1997 à New York City. Il l’appelle "Justin’s" en référence au prénom de son fils. Cependant, le succès n’est pas au rendez-vous puisque le restaurant ferme ses portes en 2012. Le rappeur pourra dès lors davantage s’occuper de ses différents placements.