Le -
modifié le -

Quand Claudio Capéo était obligé de faire la manche…

© © Getty Images / Eric Fougere - Corbis

Pour de nombreuses stars, la vie n'a pas toujours été simple avant de connaître la gloire. Et Claudio Capéo a eu son lot de galères, jusqu'à faire la manche pour pouvoir poursuivre ses rêves. (Écrit par HREF)

La musique avant tout

Claudio Capéo n'a jamais renoncé pour réaliser son rêve et n'a jamais rechigné à la tâche pour survivre. Très tôt, passionné de musique, avec son accordéon pour seul bagage, il commence à sillonner les routes de France. Il sort ses albums en autoproduction. Métal, jazz africain, il touche à plusieurs styles et finit par se concentrer sur lui-même avec son groupe éponyme. Les petits boulots et concerts en petit comité s'enchaînent.

L'école de la rue

Tout en faisant de la musique, Claudio pouvait compter sur son métier de menuisier. Mais il était bien conscient que pour percer et tester ses chansons, il fallait les jouer en public. Et quelle plus belle école que la rue? Si les gens s'arrêtent et tendent l'oreille, c'est gagné. Il se pose donc lors de ses tours d'Europe à un coin de rue, prend son accordéon et chante ses chansons et celles des autres. Cette expérience lui a inspiré son hit "Un homme debout", qui a été repris lors des Enfoirés 2018. (Écrit par HREF)