Bad Bunny ©Sam Wasson/Getty Images

Bad Bunny

Né(e) le : 10/03/1994

Nom de naissance : Benito Antonio Martínez Ocasio

Pays de naissance : Porto Rico

Genre musical : Latino , Reggaeton , Rap

Biographie Bad Bunny

Benito Antonio Martínez Ocasio, alias Bad Bunny, fait partie de ces artistes new génération dont le talent a été révélé au grand public via les réseaux sociaux et les plateformes de musique.

Une vocation précoce

C’est le 10 mars 1994 que Benito Antonio Martínez Ocasio voit le jour à San Juan, une ville située sur l’île de Puerto Rico. Passionné de chant et de musique dès son plus jeune âge, le jeune garçon d’alors décide très tôt de tenter sa chance dans le milieu artistique. Mais pour mettre toutes les chances de son côté, il s’inscrit à l’université de Puerto Rico afin de suivre une formation dans la communication audiovisuelle. Il n’en oublie pas pour autant sa passion pour l’écriture et la composition qu’il poursuit en tant qu’artiste indépendant. Il choisit son nom de scène Bad Bunny en référence à un cliché pris au cours de son enfance le montrant déguisé en lapin et affichant une mine plutôt déconfite.

 

Des débuts prometteurs

Tout en travaillant dans un supermarché pour gagner sa vie, celui qui se fait désormais appeler par son nom d’artiste Bad Bunny écrit et compose. Il publie d’ailleurs, sur la plateforme de partage SoundCloud, son premier titre « Diles » qui ne tarde pas à attiser l’intérêt de DJ Luian. Egalement producteur, ce dernier propose à Bad Bunny de signer sous son label Hear This Music. Grâce à ce partenariat, la carrière de l’artiste va revêtir une nouvelle dimension, plus professionnelle. Le chanteur de Latin Trap multiplie les titres et connaît plusieurs beaux succès ; sa chanson « Soy Peor » (2017) réussissant même la prouesse d’entrer dans le très select « US Hot Latin Songs ».

 

Une renommée en pleine expansion

Souhaitant développer sa carrière à l’internationale, Bad Bunny signe un contrat en 2017 avec la société Cardenas Marketing Network (CMN) pour promouvoir et distribuer sa musique dans plusieurs pays d’Amérique latine. La Bolivie, le Brésil, le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala et bien d’autres contrées encore ne tardent pas à découvrir et à se laisser séduire par le flow enfiévré du chanteur que le magazine Rolling Stone a qualifié de « conversational tone », autrement dit de ton neutre et lent. Et ça marche ! Tout semble décidément lui sourire puisqu’il réalise la même année un featuring sur le single « Mayores » de la chanteuse Becky G. Tout le monde se l’arrache et Bad Bunny collabore avec de nombreuses personnalités du mouvement Latin Trap à l’image du rappeur portoricain Anuel AA. L’artiste s’impose également sur le devant de la scène reggaeton avec, notamment, son titre « Sensualidad » (2017) écrit en collaboration avec J Balvin et Prince Royce.

 

En route vers la consécration

La renommée du Bad Bunny dépasse maintenant les frontières du continent sud-américain. La chanteuse américaine Cardi B demande à Bad Bunny de rapper en espagnol et en anglais sur son titre « I Like It » (2018) qui se classe très rapidement en tête du Billboard Hot 100. L’année 2018 est décidément à marquer d’une pierre blanche dans la carrière de l’artiste à qui est également décerné le titre d’artiste de l’année lors des « Latin American Music Awards ».

Bad Bunny commence alors à se produire sur les scènes étrangères. Le 21 juillet 2018, le chanteur portoricain est invité par le DJ suédois Alessio à se produire lors du Tomorrowland Festival qui se tient en Belgique. A l’automne, Bad Bunny enregistre le titre « Mia » avec le rappeur canadien Drake qui se hisse immédiatement en cinquième position du classement Billboard Hot 100. Il enchaîne dans la foulée avec une collaboration avec la chanteuse latino Jennifer Lopez.

Vidéos

Albums