Biographie Martin Rappeneau

Né(e) le 5 avril 1976, Neuilly-sur-Seine, France

Genre musical: French Pop

Martin Rappeneau © Cherie FM

Né à Neuilly-sur-Seine en France le 5 avril 1976, l'auteur-compositeur-interprète Martin Rappeneau lance sa carrière de chanteur à l'aube du troisième millénaire.

Fusionnant sa voix claire aux mélodies de son piano, l'artiste débarque sur la scène pop française avec son opus « La moitié des choses » en 2003 après avoir prêté sa plume au film « Mon idole ».

En 2006, il enchaîne avec son deuxième album « L'âge d'or » avant d'aboutir à son troisième recueil « 1800 désirs » en 2009.

Biographie

« La moitié des choses », le début d'un illustre pianiste

Fils du cinéaste français Jean-Paul Rappeneau, Martin Rappeneau grandit à Neuilly-sur-Seine avec son frère Julien Rappeneau qui deviendra écrivain. Bercé dans le ryth me de s partitions de Michel Legrand , il ne suivra pas les pas de son père ou de sa tante, la scénariste Elisabeth Rappeneau, dans le monde du septième art.

Il se dirigera plutôt vers l'univers de la chanson comme ses pianistes favoris tels que Michel Berger ou ronique Sanson , ou encore ses grandes idoles romantiques tels que William Sheller ou Michel Polnareff .

Grand admirateur de la pop et de la musique californienne, le jeune homme débute sa carrière de chanteur dans les pianos-bars après avoir écrit et composé ses premiers morceaux. Plus tard, après ses études de droit, il effectuera un enregistrement au Conservatoire de Paris.

En 1999, à l'ombre de ses 23 ans, Martin Rappeneau fait la rencontre du musicien, chanteur et arrangeur Bob Sinclair sur la terrasse d'un café. Devenus amis, les deux hommes conviennent de travailler ensemble et composent la bande sonore du film « Mon idole » de Guillaume Canet en 2002.

L'année d'après, les deux compères publient le premier opus de Martin Rappeneau « La moitié des choses ». Célébrant l'amour et la vie, l'album est composé de treize chansons à textes non moins remarquables accompagnées d'habiles mélodies.

Parmi les titres, on retrouve l'optimiste « Les adieux sans larmes », le prometteur « Je suis là », le comique « Un détour par ma santé mentale » et la pièce finale « Quand finira la chanson ».


Du succès de « Les figures imposées » vers la réalisation de « L’âge d’or »

Le morceau le plus retentissant de ce premier opus qui mène Martin Rappeneau sur le de vant de la scène s'intitule « Les figures imposées ». Une chanson que l'artiste reprendra avec Marie Gillain .

Suite à cette publication, le grand romantique entame sa tournée dans les différentes parties de France et conquiert son public avec son piano. Entre temps, il multiplie ses collaborations et ne manque pas de travailler avec son père.

Toujours en 2003, il écrit les paroles de la chanson de la réalisation de Jean-Paul Rappeneau « Bon voyage ! ». Mis en musique par

+