Biographie Eminem

Né(e) le 17 octobre 1972, Saint Joseph, Etats-Unis

Genre musical: Hip Hop/Rap

Ses disques « The Slim Shady LP », « The Marshall Mathers LP » ou encore « The Eminem Show », ont contribué à faire de lui une figure illustre du rap en l’espace de quelques années. Rappeur, Eminem n'en demeure pas moins également producteur, notamment de 50 Cent, et son parcours atypique qui lui a même valu un biopic en 2002 intitulé « 8 Mile ». Retour sur la carrière d’un artiste qui a toujours su se réinventer pour mieux renaître de ses cendres.

Biographie

Son enfance à Detroit



Marshall Bruce Mathers III voit le jour le 17 octobre 1972, à Saint Joseph, dans l'État du Missouri. Elevé par sa mère, le petit garçon arrive à Detroit à l’âge de 12 ans. Véritable torturée, sa mère a du mal à faire régner un équilibre au sein de la famille. 

Alors adolescent, Marshall Mathers se découvre une passion pour le rap.

Côtoyant des rappeurs "black" de son quartier, le jeune homme abandonne le lycée pour se consacrer à plein temps à sa nouvelle passion. 

Parallèlement à plusieurs petits jobs, Marshall Mathers intègre différents groupes de rap locaux, comme The New Jacks ou Sole Intent. Il développe alors son talent pour l’écriture et travaille son attitude.





Eminem, le Slim Shady



En 1996, il abandonne les projets collectifs pour se concentrer sur sa carrière solo. En collaboration avec FBT Productions, Eminem sort un premier album, intitulé « Infinite ». Pas encore célèbre, il peine à se faire connaître. Il enchaîne alors de nombreux shows et des compétitions de "freestyles". 


Après plusieurs mois de galère, Eminem revient en 1999 avec le single « The Slim Shady ». Véritable triomphe dans la communauté rap américaine, le chanteur se fait remarquer par Dr. Dre qui lui fait signer un contrat avec son label Aftermath Entertainment.



En collaboration, ils vont peaufiner le personnage de Slim Shady et proposer le clip de « My Name Is... », extrait de l’album « The Slim Shady LP ». Véritable phénomène dans le monde entier, Eminem se voit sujet à la controverse. Ses textes engagés, parfois crus, provoquent la colère de certains puristes, et notamment de son ex-femme, qu’il insulte sans retenue dans ses chansons.





Marshall Mathers LP



En 2000, le rappeur propose son opus « Marshall Mathers LP ». Aujourd’hui vendu à plus de 20 millions d’exemplaires à travers le monde, ce disque reste le plus grand succès d’Eminem. Les singles extraits, « Stan », « The Way I Am » ou encore « I’m back », triomphent.
Malgré ce succès, Eminem connaît quelques déboires judiciaires pendant l’année 2001. Sa femme le traîne devant les tribunaux.





2002, « The Eminem Show

 »

Au printemps 2002, Eminem propose un nouvel album, « The Eminem show ». Les singles extraits « Cleanin’ Out My Closet » ou « Without Me » se veulent plus sérieux. Malgré l’abandon de son personnage fantaisiste de Slim Shady, Eminem vend des millions d’exemplaires de ce quatrième album.




« 8 Mile »



Fin 2002, un biopic sur Eminem , « 8 Mile », voit le jour au cinéma. Il raconte les galères qu’Eminem a connues avant la célébrité. Entre petits boulots, bagarres, histoires de cœur et trahison, ce film connaît un véritable succès partout où il est diffusé. Le titre « Lose Yourself », extrait de la B.O. du film, triomphe à un tel point que le chanteur obtient même un Oscar pour celui-ci.





2004, « Encore »



Devenu entre temps producteur de D12 et de 50 cent, Eminem tarde à sortir son cinquième album. « Encore » sort en 2004. Mélange de deux derniers opus, Eminem y mêle délires et sérieux avec génie. Les titres « Like Toy Soldiers » et « Just Lose It », sont de réels succès. Le rappeur s’embarque alors dans une immense tournée mondiale.





2005, l'année maudite



À l’assaut des salles de concert des quatre coins de la planète, Eminem annule des dates et se fait hospitaliser d’urgence pour une dépendance aux somnifères. Commence alors une année sordide pour l’artiste, qui voit son meilleur ami, leader des D12 se faire tuer à Detroit, et trois autres de ses amis condamnés ou blessés lors de fusillades.



En mai 2009, Eminem sort tout de même de l'ombre et s'illustre avec son nouvel opus, « Relapse », dont est extrait le premier single « We Made You ». Sa réussite commerciale est moins importante que par le passé mais le rappeur est bien de retour et propose même en début d'année suivante un successeur à « Relapse », « Relapse: Refill », une réédition comprenant plusieurs titres inédits. 



2010, la guérison 


Loin d'en rester là, Eminem révèle en début d'année 2010 qu'il n'y aura pas de « Relapse 2 » comme annoncé précédemment. A la place, le public découvre « Recovery » en juin 2010. Un septième album studio porté par les extraits « Not Afraid » et « Love The Way You Lie » en duo avec Rihanna.


2013, le retour de Marshall Mathers

Absent de la scène musicale entre 2011 et 2013, Eminem met ces nombreux mois à profit pour enregistrer un nouveau projet solo, épaulé par Dr. Dre et le producteur No ID, ainsi que Rick Rubin, connu pour mêler rap et heavy metal avec brio. Un premier titre, « Survival », sort à la fin de l’été afin d’assurer la promotion du jeu vidéo « Call of Duty: Ghost ».

De sa collaboration avec Rick Rubin résulte « Berzerk », premier single puissant paru fin août 2013 caractérisé par des guitares très rock et surtout, le come-back de son alter ego Slim Shady, pourtant délaissé sur son opus « Recovery ». L’album « The Marshall Mathers LP 2 » s’impose ainsi comme un retour aux sources pour le rappeur, présagé également par le titre du disque.
 

+