Paroles "Sur la Lune (feat. Constantine Windaman)" - Soprano

Besoin de quitter l'apesanteur terrestre
Besoin de quitter l'apesanteur terrestre

Le cerveau est lourd
Le cerveau est lourd
Le cerveau est lourd

Yeah yeah
À l'heure où Cupidon a vendu ses fléchettes à Endemol
Sur internet les pédophiles vont à la pêche avec des "lol"
Le monde est stone poto, faut travailler plus pour gagner plus
Puis on finit heureux comme les employés de France Telecom
Oui on déconne avec l'écologie, faut réagir
Notre confort technologique a assassiné Haiti
Les colonies en 2010
Et j'te parle pas de la Palestine
Combien de pays démocratiques emploient des présidents d'Afrique l'ami!
Le taux de suicide n'inquiète personne à l'Elysée
Préfère parler de la burqa que d'la violence dans les lycées
Quand j'regarde les chaînes télévisées et leurs émissions à la con
J'me dis que Marc Dorcel sera bientôt notre ministre de l'éducation
À la maison les parents craquent et investissent au Loto
Car ce qui coûtait hier 5 francs coûte aujourd'hui 5 euros
Pour être heureux ça prend des anti-dépresseurs
Ou d'autres comme moi prennent l'ascenceur
Pour aller

Sur la Lune, sur la Lune
Les problèmes du monde me paraissent petits quand je les vois depuis la Lune
Sur la Lune, tous mes rêves flottent, je balaye la poussière d'étoile avec ma plume
Sur la Lune je marcherais, un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour ma liberté
Sur la Lune, sur la Lune, sur ma Lune

J'ai le mal de Terre depuis gamin, un besoin aérien
Car dans le cœur des Hommes la température a sorti les sapins
Donne moi les clefs de ma cellule, que j'vois à quoi me servent mes ailes
Ma vie a beau prendre la pilule, mais elle n'accouche que des problèmes
Bien sur je l'aime ma vie des blocks, mais à la manière de Kurt Cobain
Avec un fusil dans la gorge et de l'amertume dans mes poèmes
Oui mec je traîne toutes les séquelles d'une jeunesse prit à la gorge
Car ici quand t'as la dalle, tu finis par bouffer ton auréole
Ici on te juge à ta couleur ou ton adresse
Donc t'as mis la cagoule pour que t'évites le délit de faciès
Oui ça fait la sieste au fond de la classe car encore une fois
Papa et Maman ont passé la nuit à se taper et à boire
Entre les guerres de religion et l'extrême consommation
Dans cette société qui joue à guichet fermé dans les prisons
Pour ne pas perdre la raison, j'préfère vivre dans ma fiction
La tête dans les nuages pour aller voir des étoiles par millions

Sur la Lune, sur la Lune
Les problèmes du monde me paraissent petits quand je les vois depuis la Lune
Sur la Lune, tous mes rêves flottent, je balaye la poussière d'étoile avec ma plume
Sur la Lune je marcherais, un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour ma liberté
Sur la Lune, sur la Lune, sur ma Lune

Besoin de quitter l'apesanteur terrestre pour ne pas devenir fou, ah yeah!
Besoin de quitter l'apesanteur terrestre pour ne pas devenir fou, ah yeah!

Le cerveau est lourd (ouai le cerveau est lourd)
Le cerveau est lourd (ouai le cerveau est lourd)
Le cerveau est lourd

Sur la Lune, sur la Lune
Les problèmes du monde me paraissent petits quand je les vois depuis la Lune
Sur la Lune, tous mes rêves flottent, je balaye la poussière d'étoile avec ma plume
Sur la Lune je marcherais, un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour ma liberté
Sur la Lune, sur la Lune, sur ma Lune

Lyrics © Sony/ATV Music Publishing LLC

HAKIM BELFATMI, FOUHADE GHENAI, SAID M'ROUMBABA