Le -
modifié le -

Pedro Capó: «Je suis assez fier de chanter avec Alicia Keys»

Les confidences de Pedro Capó, c'est par ici!

Les confidences de Pedro Capó, c'est par ici!

Découvrez dès maintenant l’interview de Pedro Capó avec NRJ!

Révélation musicale de ces derniers mois, Pedro Capó connaît un véritable succès depuis la sortie de son morceau intitulé «Calma». Sur YouTube, le clip a dépassé le milliard de vues en moins d’un an. Ce n’est donc pas un hasard si certains artistes ont souhaité participer au projet en offrant des reprises…

C’est le cas d’Alicia Keys qui a dévoilé une version en collaboration avec l’artiste portoricain. Mais comment est né ce duo? «On n’a pas forcé ou planifié vraiment les choses, nous a confié Pedro Capó. Elle était à Tulum au Mexique. Je pense qu’elle était en vacances avec son mari.» Et c’est grâce au propriétaire de l’établissement que la célèbre chanteuse s’est intéressée au morceau, qu'elle écoutait en boucle.

Très fier de cette collaboration, Pedro Capó garde d’excellents souvenirs de ce duo: «Je trouve qu’elle représente une bonne manière d’apporter de la beauté, a-t-il poursuivi. La façon dont elle se porte, son maquillage (…) s’accordent bien avec le message qui est de se détendre, de relâcher, être sans pression.»

Quelles sont ses inspirations musicales?

Quelles sont ses inspirations musicales?

Pedro Capó: une musique universelle

Si vous connaissez aujourd’hui parfaitement le morceau «Calma», Pedro Capó a d’autres titres à son actif. Et le chanteur âgé de 38 ans a une carrière déjà bien remplie. Mais comment s’inspire-t-il pour écrire ses chansons? «Mon devoir en tant que parolier est de commenter la vie, quel qu’en soit le sujet. C’est un jeu équitable».

Pedro Capó  s’inspire donc de ses expériences personnelles pour imaginer ses futurs hits: «J’essaie d’aborder nos points communs émotionnels, les choses auxquelles nous faisons tous face. Nous allons tous dans la même direction. Nous tombons amoureux, nous perdons cet amour. Nous nous blessons, nous perdons des proches, nous sommes affectés par les changements sociaux, par l’état de nos pays, de notre monde.»