Carla Bruni (bandeau) ©Yann-Orhan

Carla Bruni

Décédé(e) le : 23/12/1967

Nom de naissance : Carla Gilberta Bruni Tedeschi

Pays de naissance : France

Genre musical : pop-rock , Chanson française

Biographie Carla Bruni

La star des défilés

Alors qu’elle n’a que 7 ans, la petite Carla Gilberta Bruni Tedeschi arrive en France, accompagnée de ses parents. Elle y apprend le piano ainsi que la guitare. En grandissant, la jeune fille est toujours intéressée par l’univers de la musique, pourtant à 19 ans, Carla Bruni se lance dans une carrière de mannequin. Le succès est au rendez-vous, et elle est rapidement comparée aux plus grandes stars du milieu, comme Naomi Campbell ou encore Cindy Crawford. Mais après une dizaine d’années de défilés, cette dernière décide d’arrêter.

 

Sa vraie passion pour la chanson

A la fin des années 1999, Carla Bruni se lance enfin dans la chanson. La jeune femme devient alors compositrice et écrit six morceaux pour Julien Clerc. Le musicien remarque immédiatement son talent et la prend sous son aile. C’est ainsi qu’elle se retrouve à travailler sur un de ses albums «Si j’étais elle».

Deux années plus tard, Carla Bruni fait alors la rencontre d’un autre artiste de renom, Louis Bertignac, ex-membre du groupe Téléphone. Ensemble, ils imaginent son tout premier album studio. Entre deux romances avec le rockeur, ce dernier l’aide à finaliser l’opus. Grâce à son titre «Quelqu’un qui m’a dit», sa carrière musicale décolle. Au total, plus d’un million de disques se vendent en France, et près de 800 000 à l’étranger.

 

Une première pause pour un retour chantant

Après la sortie de son premier album, Carla Bruni fait une pause. Pendant trois ans, la chanteuse réfléchit à son nouvel opus, et en 2007 là voilà prête à partager «No Promises». Pour ce projet, l’artiste se lance un autre défi. Elle décide de mettre en musique plusieurs poèmes anglo-saxons, toujours aidée par Louis Bertignac.

 

La Première Dame de France

En février 2008, Carla Bruni officialise sa relation avec le Président de la République de l’époque, Nicolas Sarkozy. Le 2 février de la même année, elle devient alors la Première Dame de France. Dans la foulée, elle sort son troisième album studio, «Comme si de rien n’était». Pour la composition, Carla Bruni est accompagnée d’un vieil ami, Julien Clerc. Ce dernier signe le titre «Déranger les pierres». D’autres écrivains reconnus participent à cet opus, comme Raphaël Enthoven pour «Péché d’envie» ou encore Michel Houellebecq pour «La Possibilité d’une île».

 

Le cinéma, sa nouvelle passion?

En 2011, Carla Bruni s’essaye à la comédie. La chanteuse passe alors devant la caméra pour un film international, «Minuit à Paris», réalisé par Woody Allen. Elle y joue une conservatrice du Musée Rodin. Un rôle qui permet aux fans de l’artiste de la découvrir sous un autre jour. Quelques années plus tard, Carla Bruni rend hommage à la France en sortant son quatrième album «Little French Songs». En tant qu’interprète et compositrice, la chanteuse écrit une dizaine de titres, parfois en anglais, parfois en français. 

Plus récemment, Carla Bruni sort un autre opus en 2017, «French Touch». Ce cinquième album comporte 11 titres inédits, ainsi qu’une version DVD d’un live session enregistré dans les Studios de St Germain. Il est même certifié disque d’or par la SNEP, avec plus de 50 000 exemplaires vendus.

 

Une collaboration avec Netflix

En 2019, Carla Bruni se lance un nouveau défi. Cette fois-ci, l’auteure participe à un projet inédit pour la célèbre plateforme de streaming, Netflix. En effet, l’artiste compose la bande-originale d’une série sud-coréenne «One Spring Night». L’histoire parle d’une rencontre imprévue entre Lee Jeong-in et Yu Ji-ho.

 

Un album éponyme

Le 9 octobre 2020, Carla Bruni revient avec de nouvelles idées. Pour cet album, tout simplement baptisé «Carla Bruni», la chanteuse a fait appel à de nombreux artistes. Habituée à composer elle-même ses mélodies, cette fois-ci, elle a laissé carte blanche à des auteurs tels que son ami Julien Clerc, Calogero ou encore Michel Amsellem. 

Pour la première fois de sa carrière, Carla Bruni signe également un texte en italien, sa langue maternelle, «Voglio l’amore». Un titre émouvant et plein de sens, puisqu’elle invite sa propre soeur, Valeria Bruni Tedeschi, sur ce morceau.

Vidéos

Albums