Alec Benjamin est un auteur-compositeur-interprète américain. Il s'est notamment fait connaître via YouTube, puis avec le titre "Paper Crown" en 2014.

Un musicien autodidacte

Alec Benjamin est un véritable artiste autodidacte. Né en 1994 à Phoenix, en Arizona (Etats-Unis), il ne fait pas partie d'une famille d'artistes. Lorsqu'il entre au collège à Los Angeles, Alec Benjamin commence à s'intéresser à la musique en écoutant notamment Eminem et Paul Simon, ses chanteurs préférés. A l'âge de 10 ans, il décide de devenir auteur-compositeur-interprète. Se demandant quel instrument de musique jouer, il se tourne tout naturellement vers la guitare. Toutefois, plutôt que de suivre des cours avec un professeur, Alec Benjamin apprend seul en regardant des vidéos sur YouTube.

 

Une promesse d'album qui n'aboutit pas

YouTube, c'est en réalité la plate-forme qui a fait découvrir Alec Benjamin. Très vite, le jeune homme ne se contente plus de visionner des vidéos musicales et se met à produire les siennes. Il joue de la guitare, chante et écrit ses propres chansons. En 2014, le label Columbia Records repère Alec Benjamin grâce à la popularité de ses vidéos sur YouTube. Il propose de lui faire signer un contrat et de travailler sur la sortie d'un album. Malheureusement, le projet n'aboutit pas et aucun disque ne verra jamais le jour. Alec Benjamin ne se décourage pas et continue à publier ses compositions sur YouTube.

 

Le succès de "Paper Crown"

Et on peut dire que le chanteur a eu raison de persister... En 2013, il sort son premier EP, "America". Alors qu'il est étudiant à The University of Southern California, il enregistre dans son dortoir le titre "Paper Crown". Publiée sur YouTube en 2014, cette musique fait énormément parler d'elle. Il s'agit du premier succès d'Alec Benjamin qui entre ainsi dans la catégorie des artistes à part entière. La chanson "Paper Crown" parle d'une femme qui s'est refermée sur elle-même et qui n'arrive plus à rencontrer l'amour qui pourrait la sauver. Ce titre assez mélancolique parle à beaucoup de personnes qui se reconnaissent dans les paroles.

 

Des apparitions et des collaborations avec des artistes

Alec Benjamin est un artiste plein de ressources. Il se produit dans les parkings et dans les files d'attente de concerts de chanteurs comme Shawn Mendes et Troye Sivan. C'est une bonne idée, car sa popularité augmente via le bouche-à-oreille et le buzz suscité par ces apparitions. Alec Benjamin est invité par les artistes Matisyahu, Hoodie Allen et Jon Bellion à les accompagner durant leur tournée. Il chante en featuring avec Jon Bellion sur le titre "New York Soul, Pt. II" de l'album "The Human Condition". 

 

Des chansons pour le plus grand plaisir des fans

2016 est une année où Alec Benjamin est très productif. Il sort les titres "End of the Summer", "The Boy in the Bubble", "I Built a Friend" ou encore "The Water Fountain". Il se forme ainsi une solide communauté de fans sur YouTube qui attendent toujours avec impatience sa prochaine chanson. En 2017, son titre "I Built a Friend" est utilisé par le candidat Merrick Hanna de l'émission America Got's Talent lors d'une épreuve de danse contemporaine.

 

Un duo réussi avec Alessia Cara

En 2017, Alec Benjamin signe un titre très populaire en featuring avec la chanteuse Alessia Cara. "Let Me Down Slowly" évoque la douleur d'aimer alors que l'on sait que l'on va bientôt être quitté. La première semaine de sa diffusion, il est écouté plus de 2 millions de fois en streaming. Le titre connaît un renouveau en juin 2018 avec la sortie du clip sur YouTube. En quelques mois, il fait plus de 6 millions de vues sur la plate-forme.

Actualités

Clips

Albums