Le -
modifié le -

Quand l'intelligence artificielle se met au service de l'emploi

© iStock

Afin d'améliorer l'accompagnement des demandeurs d'emploi, Pôle Emploi va bénéficier d'une enveloppe de 20 millions d'euros pour développer l'intelligence artificielle. Mais de quoi s'agit-il ?

Gagner du temps pour l'accompagnement

La mise en place de ce projet innovant, poussé par le gouvernement dans le cadre de la transformation numérique de l'État, ne vise pas à remplacer les conseillers par une intelligence artificielle, mais bien à les aider, afin qu'ils puissent davantage se concentrer sur l'accompagnement des demandeurs d'emploi. En effet, le recours à des outils d'intelligence artificielle leur permettra notamment d'améliorer le traitement des courriers électroniques, tâche particulièrement chronophage, par exemple en détectant automatiquement les rendez-vous les plus urgents. L'objectif est vraiment de donner la priorité à un véritable accompagnement pour le conseiller, afin qu'il puisse aller plus loin dans la relation de conseil au demandeur d'emploi.
 

Améliorer le diagnostic du demandeur d'emploi

Dans un second temps, le recours à l'IA vise à optimiser et améliorer l'utilisation des données, afin de pouvoir réaliser un meilleur diagnostic de la situation des demandeurs d'emploi. Notamment en ouvrant la possibilité d'évaluer des potentiels de recrutement sur un territoire, ou de donner une estimation de temps avant de retrouver un emploi pour un profil donné. De façon plus poussée, ces outils pourraient ainsi permettra de déceler des situations dans lesquelles une reconversion professionnelle serait la bienvenue, en analysant la demande pour certains types de postes, sur un territoire donné.
 

L'intelligence artificielle, pour aller plus loin avec Pôle Emploi

De façon plus globale, la mise en place de ce plan de 20 millions d'euros s'inscrit dans une volonté forte d'utilisation des nouveaux outils numériques, avec le croisement de données. Pôle Emploi pourrait donc dépasser son simple rôle d'accompagnement, en analysant pour un demandeur d'emploi les opportunités de mobilité géographique, en fonction de logements vacants, ou encore de places en crèche. Avec l'intelligence artificielle, de nouvelles perspectives vont ainsi s'ouvrir pour Pôle Emploi, mais surtout pour les demandeurs d'emploi.