Biographie Diplo

Né(e) le 10 novembre 1978, Tupelo, Mississipi, USA

Genre musical: Electronic, Reggae

Diplo © MDD

En moins de 10 ans de carrière Diplo a réussi à se faire un nom que s'arrache l'industrie du Hip-hop, de l'électro, du reggae ou de la pop.
De Sia à Snoop Lion en passant par Björk ou Justin Timberlake le DJ a gagné une reconnaissance indéniable. A la fois DJ et producteur, on lui doit le groupe Major Lazer récemment nommé aux NRJ DJ Awards, et produit par le label Mad Decent qu'il a lui-même fondé.

Biographie

L'amour de la fête

Thomas Wesley Pentz, plus connu sous le nom de Diplo est né le 10 novembre 1978, à Tupelo dans le Mississippi.

Son nom de scène vient de l'amour du jeune homme pour les dinosaures, et particulièrement de son admiration pour les diplodocus. Pendant ses études en Floride puis à Philadelphie, il fait la connaissance de DJ Low Budget avec lequel il se met à organiser des soirées pendant lesquelles ils mixent. Sous le nom « Hooked on Hollertronix », les deux compères veulent garder entièrement le contrôle de leur productions.

Leurs fêtes deviennent un mythe auxquels même des artistes comme la britannique M.I.A veulent participer.


Une première mixtape à succès

Leur première mixtape « Never Scared » a même droit à une chronique dans le New York Times en 2003. L'engouement vient en partie des genres de musiques qu'ils arrivent à mélanger allant de Justin Timberlake aux Clash, en passant pas R.Kelly et Eurythmics. Véritable ovni très efficace de la musique, l'album permet à Diplo de tourner dans les grands clubs européen y compris La Fabric, temple londonien de l'électro.

C'est en le voyant mixer un soir là-bas que M.I.A scelle leur collaboration très concluante sur l'album « Paper Plane », nommé au Grammy Awards. Côté ceour, ils entretiendront une relation amoureuse pendant cinq années avant de se séparer.


Un album et un DVD

En 2004, Diplo signe son premier album solo « Florida », aux relents très hip-hop qui sera produit par une filiale de Ninja Tunes, label iconique anglais, qui oscille en permanence entre électro, hip-hop et rap.

L'opus donnera également lieu à un DVD. Le DJ compte alors déjà à son actif ce qu'il a baptisé le « Mausoleum », un lieu de création basé à Philadelphie, entre le studio d'enregistrement, le musée, et la galerie d'art. Des artistes comme Shakira ou Christina Aguilera y prennent leurs quartiers.


Un artiste versatile

La diversité des goûts de Diplo aurait pu le rendre difficile à classer, mais il va en faire une force, en multipliant les collaborations en tant que producteur. Ils sont nombreux à utiliser ses talents, de Snoop Dogg à Bruno Mars, en passant par Shakira ou encore Die Antwoord.

Touche à tout, il importe la funk des favelas aux Etats-Unis et en profite pour réaliser un film sur la musique brésilienne, « Favela on blast ». Après la création de son label « Mad Decent » hébergé dans son « Mausoleum », il reprendra l'organisation de fêtes qui depuis Philadelphie s'étendront très rapidement au reste des Etats-Unis.

En 2011, c'est lui qui produit « Pon Pon », qui sera samplé par Beyoncé pour obtenir « Who Run The wolrd (Girls) ». Plus récemment, c'est lui qui a produit le dernier album de Snoop Dogg et « Climax », d'Usher.


Major Lazer

Parallèlement à son label, c'est en 2009 qu'il entame son projet « Major Lazer ». Avec son acolyte Switch, il voyage en Jamaïque avec l'idée de présenter au monde les sous-cultures de la musique urbaine, un peu comme il l'avait fait avec la funk des favelas.

Sur place, ils s'offrent des featurings de choix et « Guns Don't Kill People... Lazers Do » avec son mélange de rap, d'electro, de dancehall, de jungle et de reggae, voit le jour. L'art du remix a rarement atteint une telle qualité, et après le départ de Switch, Diplo poursuit tout de même le projet avec DJ Jillionaire, et Walshy Fire.

En 2013, le trio sort « Free The Universe », qui contient des collaborations avec des artistes comme Bruno Mars, Tyga ou encore Wyclef. L'album est nommé aux NRJ DJ Awards 2013, dans la catégorie Meilleur album dance/electro de l'année. Plusieurs autres DJ avec lesquels Diplo a collaboré, à l'instar de Tiesto et Skrillex, figurent également dans la liste des concurrents. 

Un troisième album, «Peace is the Mission » sort le 1er juin 2015. Ariana Grande, MØ, Ellie Goulding ou encore Gwen Stefani y ont collaboré.


Jack Ü

Jack Ü est composé de Skrillex et Diplo. Après des mois de mystère, le premier projet du duo, «Skrillex and Diplo Present Jack Ü», sort le 27 février 2015, sous leurs labels OWSLA et Mad Decent. Il contient notamment des titres en duo avec 2 Chainz, Kiesza, Missy Elliott et Justin Bieber, qui chante sur le hit «Where are Ü Now»

En plus de ses activités musicales, Diplo a créé une association qui vient en aide aux plus démunis en Australie. Toujours avec l'aide de la musique, il veut donner à ceux qui sont le moins visibles dans la société, la possibilité de s'exprimer. Il est aussi le père d'un petit garçon.


Une carrière solo toujours bien présente

Si le début des années 2010 est majoritairement consacré à ses projets avec Major Lazer et Jack Ü, cela n’empêche pas Diplo de continuer à produire en solo. 

Dans ce cadre là, il s’offre de belles collaborations comme avec Lil Jon sur « Don’t Like Me », mais aussi avec CL, Riff Raff et OG Marco en 2015 sur « Doctor Pepper ». C’est également cette année-là qu’il planche en studio avec Sleepy Tom. De leur travail naît le hit « Be Right Here ». 

+