Maes ©NRJ

Maes

Né(e) le : 10/01/1995

Nom de naissance : Walid Georgey

Signe : Capricorne

Pays de naissance : France

Genre musical : Rap , Rap français

Biographie Maes

Maes : une passion précoce pour le rap

De son vrai nom Walid Georgey, Maes voit le jour le 10 janvier 1995 à Villepinte, dans le département de la Seine-Saint-Denis (93). D’origine marocaine par ses parents, il est issu d’une famille nombreuse avec deux sœurs et cinq frères. Il passe son enfance dans la cité des Beaudottes à Sevran, commune située dans la banlieue nord de Paris.

Dès l’âge de 14 ans, il s’intéresse et s’initie au rap, ainsi qu’à d’autres styles de musique urbaine, comme la trap, le rap hardcore et le hip-hop. Au cours de son adolescence, il forme le groupe MSR avec deux amis, SY et Radmo. À partir de 2014, il sort ses premières chansons. Parmi celles-ci figurent "Ceux qui mènent la danse" avec 2G, "Sacré colis", "Zemel", ainsi que "Machiavélique" avec SY et Dixane.

 

Un passage à l’ombre avant d’atteindre les lumières du succès

À la fin de sa scolarité, au lycée, Maes est incarcéré entre 2016 et 2017 à la maison d’arrêt de Villepinte. Lors de ce séjour derrière les barreaux, il travaille à d’autres projets musicaux, ainsi qu’à sa première mixtape "Réelle vie". À sa sortie de prison, il publie plusieurs clips vidéo avec le hashtag #MaesEstLibérable. Il ne tarde pas à se faire remarquer dans le milieu du rap et réalise la première partie d’un concert du groupe 13 Block.

"Réelle vie 2.0" paraît début 2018. Le rappeur signe également un premier contrat avec le label Millenium. Il enchaîne les singles, notamment "Billets verts", "Avenue Montaigne" et "Madrina". Cette dernière chanson n’est autre que sa première collaboration avec Booba. Il participe aussi à la bande originale du film "Taxi 5" avec le titre "Tokarêve". Toujours en 2018, il concrétise son premier album studio, sobrement intitulé "Pure".

 

Un nouvel album studio et plusieurs projets collaboratifs pour Maes

Après les chansons "Street", "Mama" et "NWR", Maes devient une figure montante du rap français. Il inaugure la décennie 2020 avec un second album studio : "Les Derniers Salopards". Le disque se compose de dix-neuf morceaux, dont ses collaborations avec Jul pour "Dybala", et avec Booba pour "Blanche". Sous forme de single, il sort aussi "Distant" avec Ninho, "Prioritaire" et "Dragović".

Par la suite, le rappeur multiplie les featurings et les duos. On lui doit notamment "Boston George" avec Lacrim, "Maison d’arrêt" avec Hornet La Frappe, ainsi que "Blue Magic" avec Niska. Au cours de l’année 2021, Maes sort sa troisième mixtape, "Réelle Vie 3.0", sur laquelle figurent les titres "T-MAX 560", "De Niro", "Quotidien", "Argent $al", "Sachet", et "Kalenji" avec Zkr.

 

Une continuité artistique qui consolide la carrière musicale de Maes

Pour Maes, l’année 2022 se ponctue de plusieurs titres notables : "Parapluie", chanson qui marque sa collaboration avec Soso Maness, "Pablo" avec Booba, "Selfie" avec WeRenoi, et "Fetty Wap". Cette dernière est incluse dans son troisième album studio, "Omerta", qui sort en mars 2023 et comprend de nombreux featurings avec des personnalités du rap, comme Gazo et Koba LaD.

Parmi les chansons collaboratives du disque, on peut s’attarder sur "B22" avec Niska, "Boîte à gants" avec Kayna Samet, et "Criminel" avec Morad. Présents sur ce troisième opus, les titres suivants sortent également en singles : "Galactic", "Opaque" et "Malembé" (où il rappe aux côtés de Gims). Toujours en 2023, Fresh La Douille le sollicite pour "Bénéfice". Puis Maes participe à "DLB", une chanson de Softo.