Lomepal ©NRJ

Lomepal

Né(e) le : 04/12/1991

Nom de naissance : Antoine Valentinelli

Signe : Sagittaire

Pays de naissance : France

Genre musical : Rap , Rap français

Biographie Lomepal

Une jeunesse au cœur de la capitale

De son vrai nom Antoine Valentinelli, Lomepal voit le jour le 4 décembre 1991, au cœur du XIIIe arrondissement de Paris. Sa mère est une artiste-peintre, tandis que son père travaille pour les éditions Gallimard. Celui-ci quitte rapidement le domicile familial et le jeune Antoine est élevé par sa mère. Il vit alors avec ses trois sœurs.

Lomepal passe une partie de sa scolarité au lycée Rodin, puis se lance dans des études de montage vidéo. Cependant, il délaisse bien vite ces dernières pour se consacrer à sa passion : le rap. En parallèle, il s’adonne également à la pratique du skateboard, avec assiduité. Pour information, son pseudonyme est la contraction d’un surnom donné par ses camarades, littéralement "l’homme pâle".

Une carrière de rappeur qui s’appuie sur des bases solides

Au début des années 2010, Lomepal se rapproche du collectif L’Entourage. Il adopte alors le pseudonyme de Jo Pump et réalise un featuring avec Nekfeu. Cette dernière s’intitule "À la trappe" et sort en 2011. Puis il enchaîne avec un premier album EP, "20 mesures". En 2013, il participe à l’album collectif "Le Singe fume sa cigarette" avec Hologram Lo’ et Caballero.

La même année, Lomepal concrétise plusieurs projets collaboratifs notables. Parmi ceux-ci, on peut évoquer "Sex Drug and Rock’n’roll" avec Alpha Wann, Vald et Georgio, "Le Temps s’arrête" avec Senamo, et "Médaille d’or" avec Caballero et Doums. Toujours en 2013, il sort son premier album studio : "Cette foutue perle".

 

Un succès qui prend de l’ampleur pour Lomepal

En 2014, Lomepal poursuit sa carrière de rappeur avec un nouvel album, sobrement intitulé "Seigneur". Ce dernier comprend aussi sa collaboration avec Akhenaton, "Passe au-dessus". S’ensuit l’album "Majesté". En 2016, il compile ses deux efforts sous un seul titre : "Seigneur / Majesté". Puis il signe l’album EP "ODSL". On lui doit également "Les Yeux fermés" avec JeanJass et Caballero. L’année 2017 marque un autre pas vers la consécration pour Lomepal.

Son album studio "FLIP" rencontre le succès et devient double disque de platine. Il s’accompagne de plusieurs singles, dont "Ray Liotta", "Pommade" et "Yeux disent". En décembre 2018, le rappeur sort un nouvel album studio, "Jeannine", titre qui rend hommage à sa grand-mère. Sur les dix-sept chansons, on compte plusieurs collaborations telles que "Cinq doigts" avec Philippe Katerine, "1 000 °C" avec Roméo Elvis, sans oublier "La Vérité" avec Orelsan.

 

Une présence plus discrète sur le Web et des projets musicaux en gestation

Lomepal amorce la fin des années 2010 avec un film documentaire live, "3 Jours à Motorbass". À cette occasion, il revisite essentiellement ses premiers succès en version acoustique. Toujours en 2019, la réédition de l’album studio "Jeannine" sort sous un nouveau titre : "Amina". Elle s’agrémente de onze chansons supplémentaires, dont cinq inédites. On peut notamment évoquer les versions en live acoustique de "Trop beau", "Évidemment", ainsi que "Ma Cousin".

S’il s’éloigne quelque peu de l’effervescence des réseaux sociaux, Lomepal poursuit sa carrière musicale. En 2020, le rappeur travaille avec Laylow sur le titre "Burning Man". Il retrouve aussi Caballero et JeanJass sur "Brillant". Deux années plus tard, il effectue son retour avec trois singles : "Tee", "Auburn" et "Hasarder". Tous trois figurent sur l’album studio "Mauvais ordre", également paru en 2022. En parallèle de sa tournée, il sort la chanson "Decrescendo" en mars 2023. Côté cœur, Lomepal est en couple avec l’actrice Souheila Yacoub.

Actualités

Vidéos