Eric Prydz est un DJ et producteur suédois résidant aux États-Unis. Il s'est fait connaître avec le titre « Call on Me » en 2014.

Une jeunesse marquée par l'amour du mixage

Eric Prydz est né en 1976 à Stockholm en Suède. Très vite, il se passionne pour la musique et notamment pour le mixage. Le jeune homme prend différents noms de scène durant toute sa carrière : Pryda, Cirez D, AxEr, Dukes of Sluca, Moo, Sheridan... Il quitte ensuite la Suède pour aller vivre à Los Angeles, aux États-Unis, où il entame une carrière de disc-jockey. Eric Prydz commence à animer de nombreuses soirées dans des clubs, où il rencontre un accueil chaleureux du public. Il s'intéresse aussi rapidement à la production.

 

« Call on Me », le titre phare d'Eric Prydz

La carrière d'Eric Prydz explose lorsque le DJ sort le titre « Call on Me » en septembre 2004. Il s'inspire du sample de la chanson « Valerie » de Steve Winwood, sortie en 1982 et remixée par Thomas Bangalter et DJ Falcon. Le titre connaît un succès mondial grâce à son rythme entraînant et à ses paroles faciles à retenir. Il atteint la tête du hit-parade dans de nombreux pays sur plusieurs continents : numéro 1 du top britannique pendant 5 semaines et numéro 1 du top allemand pendant 6 semaines. Le clip participe pour beaucoup au succès de la chanson. On y voit des sportifs lors d'une séance d'aérobic se mettre à danser de manière très suggestive. Par la suite, Eric Prydz déclare vouloir s'éloigner un peu musicalement de cette chanson qui est trop associée à son nom.

 

Un DJ très productif

En 2006, Eric Prydz sort le titre « Proper Education », un remix de la chanson « Another Brick in The Wall » des Pink Floyd. C'est assez rare pour être souligné, car peu d'artistes obtiennent l'autorisation commerciale de reprendre un titre des Pink Floyd. Eric Prydz est très créatif à cette période et multiplie les sorties de hits : « Sucker DJ », « Spooks », « Nile », « Woz Not Woz » avec Steve Angello, « Slammin », « Human Behaviour »... On lui doit aussi le titre « Miracles » des Pet Shop Boys et « Lola's Theme » des Shapeshifters. 

 

Le titre « Pjanoo » et un premier EP

Eric Prydz revient sur le devant de la scène en 2008 avec le titre « Pjanoo ». Ce morceau instrumental accorde une grande place au piano et ne contient pas de partie chantée. « Pjanoo » arrive 2e du top des hits dance en Grande-Bretagne et connaît le succès dans toute l'Europe. Eric Prydz sort ensuite l'EP « Evouh » sous le pseudo Pryda. C'est lui-même qui a produit cet EP par le biais de sa boîte de production Pryda Recordings. Le DJ se lance dans un nouveau projet en fondant le collectif Swedish House Mafia avec Sebastian Ingrosso, Axwell et Steve Angello. Il décide toutefois de ne pas rejoindre le groupe.

 

Une technique instrumentale et un premier album

En 2009, Eric Prydz dévoile une technique instrumentale toute nouvelle que l'on appellera « Pryda snare ». Il s'agit d'un son de basse claire qui sera très repris par la suite dans les musiques house et trance. Le DK l'utilise pour la première fois dans le titre « Miami Atlanta ». Trois ans plus tard, Eric Prydz sort son tout premier album, « Eric Prydz Presents Pryda », ou « EPIC ». Composé de trois disques, il connaît un grand succès en Europe et aux États-Unis. Le club Ministry of Sound de Londres accueille Eric Prydz pour présenter les premiers morceaux de l'album au public.

 

Un album pour fêter les dix ans de Pryda Recordings

Eric Prydz mixe, mais pas seulement : il possède les boîtes de production Pryda, Pryda Presents, Pryda Friends et Mouseville Records. En 2014, le label Pryda fête ses dix ans d'existence, ce qui amène Eric Prydz  à annoncer la sortie d'un album inédit. « PR (10) DA » sort en 2015 et regroupe des titres inédits de différents artistes ayant été enregistrés de 2004 à 2014. Le DJ organise aussi une tournée de concerts appelée Eric Prydz in Concert, ou EPIC 3.0. La première a lieu au Madison Square Garden, à New York, et impressionne le public avec un hologramme de vingt mètres de haut.

 

Les 15 ans du label Pryda

En 2016, Eric Prydz publie l'album studio « Opus ». Il collabore aussi avec le producteur Luke Versalko de Mashable pour créer un documentaire sur sa tournée de concerts EPIC 4.0. Toujours très productif, Eric Prydz enchaîne les années suivantes avec au moins un EP par an. En 2019, le DJ annonce la sortie d'un nouvel album pour fêter les 15 ans de Pryda Recordings. « PR (15) DA » contient 15 chansons dont « Dawn » (2015), « Illumination » (2016), « Linked » (2014), « New Eras » (2012)... La première partie du disque sort en juin 2019 avec la présentation de six morceaux. Les autres sont prévus un peu plus tard dans l'année.

 

Le spectacle « Holosphere »

Durant l'été 2019, Eric Prydz se produit dans de nombreux festivals en Europe. Lors du festival Tomorrowland en Belgique en juillet, le DJ présente son show « Holosphere ». Cette performance en live a lieu autour d'une sphère de huit mètres de haut et de cinq tonnes qui est visée par des rayons lasers, des jeux de lumière et des hologrammes géants. Le public est au rendez-vous pour cette performance incroyable.

Albums

Eric Prydz - Opus

Opus