Biographie Camélia Jordana

Révélée par un célèbre télécrochet français, Camélia Jordana s’est imposée en quelques années comme une artiste incontournable de la scène musicale hexagonale.

Un don pour la chanson révélé dès l’enfance

Camélia Jordana Aliouane, plus connue sous le nom de Camélia Jordana, voit le jour à Toulon le 15 septembre 1992, au sein d’une famille d’immigrés algériens. Sa mère, une chanteuse lyrique, décèle très tôt un talent pour la musique chez sa fille, et l’inscrit dès le plus jeune âge à des cours de piano et de théâtre. Camélia suivra une formation musicale durant sept ans.

 

Une artiste découverte par un télécrochet

À l’âge de 16 ans, et alors qu’elle n’est encore qu’une lycéenne, Camélia décide de s’inscrire à l’émission "Nouvelle Star". Son casting se passe à Marseille, et son audition lui permet de décrocher un ticket pour l’émission à Paris. Son look vintage et sa voix chaude et puissante séduisent le jury mais aussi le public. Elle se fait connaître en interprétant la chanson "What A Wonderful World" de Louis Armstrong. Philippe Manœuvre, André Manoukian, Lio et Sinclair tombent sous le charme de cette jeune artiste qui, semaine après semaine, s’impose comme la nouvelle star de la chanson française. Son parcours est sans faute, jusqu’aux demi-finales, où elle doit s’incliner face à Soan et Leila.

 

Pas de victoire mais un contrat avec un important label musical

La jeune Varoise termine finalement troisième de l’émission, mais dans le cœur du public et des critiques, elle est incontestablement la grande gagnante. D’ailleurs, un grand label ne s’y trompe pas, et lui fait signer un premier contrat afin de sortir un album. "Camélia Jordana", le premier album de l’artiste, sort le 29 mars 2010 sous le label Sony Music. L’album rencontre immédiatement un grand succès, grâce notamment à de jolis singles comme "Non, non, non (Écouter Barbara)", "Calamity Jane" et "Moi c’est". Il atteint même la neuvième place du classement des albums en France et se vend à plus de 160 000 exemplaires en l’espace d’un an à compter de sa sortie. Des chiffres remarquables pour le premier opus d’un artiste en France.

 

Diversification professionnelle grâce au cinéma

Auréolée d’un retentissant succès en tant que chanteuse, Camélia Jordana dévoile une nouvelle facette de son talent en devenant actrice. Elle fait ses premiers pas sur grand écran sous la houlette du réalisateur Clément Michel en jouant dans "La stratégie de la poussette". L’expérience lui plaît, si bien qu’elle réendosse le costume d’actrice l’année suivante, en donnant cette fois la réplique à Daniel Prévost dans le téléfilm "Les mauvaises têtes". Très vite, le succès est au rendez-vous pour l’actrice, comme pour la chanteuse. Les projets se multiplient à un rythme effréné, sur petit comme sur grand écran, et même au théâtre. En 2018, son rôle dans "Le brio" lui permet même de décrocher la consécration ultime pour les jeunes acteurs hexagonaux : le César du meilleur espoir féminin.

 

Nouveaux albums, nouveaux succès

Un tel succès aurait de quoi donner le tournis à n’importe qui, mais pas à la jolie brune. Camélia Jordana n’en oublie pas qu’elle est avant tout une chanteuse et que de très nombreux fans attendent de la voir performer dans des clips musicaux. Elle sort donc son deuxième album en 2014. "Dans la peau" se vend bien, en France comme à l’étranger. En 2018, Camélia Jordana revient et sort "Lost", son troisième album. Dans cette œuvre très politique, la jeune femme tente de faire ouvrir les yeux à une jeunesse qui se sent un peu paumée, mais qui a conscience de détenir les cartes de l’avenir. On y trouve des titres comme "Dhaouw" ou bien "Gangster". Les ventes n’atteignent pas les sommets des albums précédents, mais elles ancrent encore davantage l’artiste dans le paysage musical français. On y découvre surtout une artiste engagée, portant un album en harmonie avec ses croyances humanistes.

 

Camélia Jordana n’a eu de cesse en effet, tout au long de sa carrière, de mettre sa notoriété au service de causes qui lui sont chères. On a ainsi pu la voir chanter en faveur des réfugiés et victimes de la crise migratoire, ou participer à l’hommage national rendu aux Invalides aux victimes des attentats islamistes du 13 novembre 2015 à Paris. La chanteuse y a notamment interprété la chanson "Quand on n’a que l’amour" de Jacques Brel, en compagnie de Nolwenn Leroy et Yael Naim. En février 2020, Camélia Jordana révèle au public le clip "Facile", dans lequel elle propose des sonorités plus pop que ce à quoi elle nous avait habitués dans les précédents albums. Elle y chante, à travers le clip, les moments difficiles de la vie d’artiste, les instants de doute et les choix indispensables à la remise en cause toujours nécessaire à l’évolution artistique. En un mot, le clip se veut plus intimiste que jamais, comme une fenêtre par laquelle la chanteuse invite son public à prendre conscience du quotidien des artistes dont elle fait partie. Quelques mois auparavant, c’était auprès de Slimane et Vitaa qu’elle s’était illustrée en interprétant avec eux "On My Skin".

Actualités

Albums