Le -
modifié le -

Maxime Seclin, gagnant du concours NRJ Talent: «Le projet c’est de proposer un album»

Découvrez l'interview de Maxime Seclin!

Découvrez l'interview de Maxime Seclin!

Après plusieurs semaines de compétition, Maxime Seclin a finalement été élu grand gagnant du concours NRJ Talent – Only French 2019. Heureux de cette récompense, l’artiste a accepté de répondre à nos questions. L’occasion pour lui de se confier sur cette expérience.

Avec sa reprise du morceau «Les choses simples» de Jenifer et Slimane, Maxime Seclin a véritablement conquis les internautes. Sa cover a été sélectionnée parmi les centaines de vidéos postées sur notre site. Après plus d’un mois de concours, le chanteur a ainsi été récompensé et élu gagnant du concours NRJ Talent.

Une véritable fierté pour ce Bruxellois de 26 ans qui ne s’attendait pas à cette victoire: «Je suis agréablement surpris quand même, nous a-t-il confié. Quand je l’ai fait, je n’y croyais pas. Et quand j’ai été dans les 10 finalistes, là j’ai vraiment pris cette chose au sérieux.»

Maxime Seclin se confie sur sa cover!

Mais pourquoi a-t-il choisi une chanson des deux coachs emblématiques de The Voice? «Il faut savoir que j’adore Slimane, a-t-il poursuivi. C’est une source d’inspiration quelque part. J’aime beaucoup ce qu’il fait. Tous ses textes, ses chansons, pour moi c’était évident en fait de reprendre Slimane. »

Maxime Seclin inspiré par Corneille

Auteur et interprète, Maxime Seclin puise son inspiration dans son quotidien. Mais pas seulement: «J’aime beaucoup l’écriture de Corneille, le peps de Christophe Maé. J’essaye de prendre un peu de ce que j’aime dans chaque artiste. Et puis après, je m’inspire beaucoup  de mon entourage proche et de ce que je vis et de ce que je ressens.»

Désormais véritable phénomène musical sur la Toile – avec plus de 23 000 abonnés sur Instagram et  YouTube – Maxime Seclin espère retrouver son public et ainsi interpréter ses propres morceaux: «Le projet c’est de préparer un album, de proposer en fait mon univers à ceux qui m’écoutent.» Patience donc…