Le -
modifié le -

Bulletin de salaire : tout comprendre en 5 questions

© istock

Vous venez de recevoir votre première fiche de paye et subsistent certaines zones d’ombre. Pas de panique : sans rentrer dans les détails indigestes, voici ce qu’il faut retenir.


Quelle différence entre un salaire brut et un salaire net ?

Le salaire brut correspond à la somme versée par votre employeur pour vous payer. De cette somme vont être retirées un certain nombre de cotisations (URSSAF, cotisation chômage, retraite, etc.).

Le salaire net correspond à la somme que vous allez percevoir, une fois ces cotisations réglées par votre employeur.

Mais attention, votre salaire imposable ne correspond pas au montant du salaire net : la base de calcul du montant de votre impôt est inférieure, certaines sommes étant déductibles (indemnité de transport par exemple).

 

2. C’est quoi toutes ces déductions ?

Un certain nombre de déductions figurent sur votre bulletin de paie : les cotisations de sécurité sociale (maladie, vieillesse, famille), les cotisations de retraite complémentaire obligatoire, les cotisations chômage, la cotisation prévoyance, etc. Sans oublier  la CSG (Contribution sociale généralisée (CSG). Elle finance l’assurance-maladie, les prestations familiales et le fonds de solidarité vieillesse) et la CRDS (Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), vise à résorber le déficit de la Sécurité sociale).

 

3. Quelles mentions obligatoires doivent figurer sur mon bulletin de paye ?

Doivent être spécifiés vos nom, prénom, adresse et numéro de sécu. Mais aussi la convention collective à laquelle vous êtes soumis (elle définit le statut collectif de votre profession), les coordonnées de l’employeur, le nombre de congés payés pris, la rémunération octroyée (brute et nette)… c’est la raison pour laquelle un bulletin de paye semble si indigeste : beaucoup d’informations doivent y figurer.

 

4. Qu’est-ce qui va changer en 2018 ?

Le ministère du travail a récemment engagé des mesures visant à simplifier les bulletins de salaire. Cette nouvelle version va bientôt entrer en vigueur (à compter du 1er janvier 2018) afin de rendre leur contenu plus lisible et plus compréhensible pour le salarié.

Les différentes lignes de cotisations de protection sociale seront regroupées par risque couvert (santé, famille, assurance chômage, etc.), tandis que les autres contributions incombant à l'employeur figureront sur une seule ligne.

 

5. Dois-je conserver mes fiches de paye ?

Oh que oui, et pour toute la vie. Elles vous serviront de justificatif pour le calcul de vos droits au moment de la retraite.

Au fait : bienvenue dans le monde du travail et bonne route !