Biographie Maeva Carter

Genre musical: Electronic

Maeva Carter © MD

Avec ses sets d’électro progressif et son physique ravageur, Maeva Carter a conquis les clubs et les festivals musicaux en quête de morceaux entraînants.

En 2013, Maeva Carter sort un premier single, « Fatal Weapon », mixé dans les studios d'Antoine Clamaran.

Biographie

Des plateaux aux platines

Avec sa taille mannequin et son sourire charmeur, Maeva Carter se fait connaître du grand public en participant à l’Île de la Tentation sur TF1, en tant que tentatrice. Evoluant dans le monde de la nuit, elle tourne ensuite dans plusieurs clips et enchaîne les shootings pour les magazines. Elle apparaît notamment dans le clip « When The Sun Goes Down » d’Antoine Clamaran, où elle joue le rôle d’une DJette.

En 2008, après un voyage en Chine où elle fait la rencontre de Kash (le DJ de Big Ali) et de DJ Getdown, elle décide de se mettre aux platines. Ses deux mentors font défiler devant elle des vinyles funk et hip-hop, sur lesquels elle se fait la main pendant des heures. Cet entraînement intensif s’avère payant. En 2009, elle joue pour la première fois au Galaxy à Beausemblant devant plus de 2000 personnes.


L’aventure Ocean Drive

A partir de 2010, Maeva Carter se produit aux côtés de grands DJ, dont Bob Sinclar, Joachim Garraud, Mathieu Bouthier, Gregory Klosman ou Greg Cerrone. Elle enchaîne les sets et mixe dans des grands festivals musicaux en France, mais aussi en Suisse, au Maroc, en Tunisie ou au Royaume-Uni.

En 2011, Maeva Carter rejoint le groupe Ocean Drive aux côtés de Gilles Luka et Solen Oceanne et en devient la principale DJ. Ce trio sort le single « Whatever », qui tourne en radio et dans les boîtes de nuit. Leur musique pleine d’énergie, parfaite pour faire la fête, enflamme les pistes de danse.


« Fatal Weapon », premier hit en solo

Maeva Carter continue également son aventure en solo, dans les clubs de France, mais aussi à Tel Aviv, Londres, Dubai, ou pour une tournée en Malaisie. En 2013, elle sort son premier single solo, intitulé « Fatal Weapon », mixé dans les studios d Antoine Clamaran.

+