Le -
modifié le -

Pourquoi les Daft Punk cachent-ils leur visage sous des casques ?

© © Getty Images / Tim Mosenfelder

Des stars qui se protègent, rien de nouveau. Les Daft Punk sont allés jusqu'à masquer leur identité derrière des casques de robots. Pourtant, à leurs débuts, ils avançaient sans se cacher.

Des débuts à visages découverts

Si leurs casques de robots sont connus dans le monde entier, les Daft Punk n'ont pas toujours été si discrets sur leurs véritables identités. Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Cristo sont très renommés dans le monde électro, tant au sein des Daft Punk qu'en tant que producteurs pour d'autres DJ tels Bob Sinclar pour "Gym Tonic". Avant 1997, on les voit sans casques. Pendant dix ans, cette image de marque leur est inutile. "Homework" les propulse sur la scène et les casques deviennent associés à leur nom.

Daft Punk se robotise

Il n'est pas simple de percer dans la musique quand on n'a pas vraiment de visage. Pourtant Daft Punk s'est accroché à ses casques de robots et les a imposés. Le gros atout de ces masques est évidemment l'anonymat qu'ils offrent à leur famille et à eux-mêmes. Pas de ruées de fans à tous les coins de rue, mais une vie comme celle de tout le monde. Petit à petit, les robots prennent vie, comme dans le clip de "Around The World".