Le métier de tatoueur : comment y accéder ?

Les tatouages, si populaires aujourd’hui, seraient-ils un secteur d’avenir ? Peut-être. En tous cas, c’est le moment de vous lancer, si vous rêvez de faire un métier artistique et technique !

Le métier de tatoueur  comment y accéder iStock-526286018 © NRJ


Selon le SNAT, le syndicat national des artistes-tatoueurs, ils sont entre 3 000 et 4 000 en France. Un métier de plus en plus répandu, pour des clients de plus en plus nombreux.

L’avantage du métier de tatoueur, c’est qu’il ne nécessite pas des années de formation. Mais ce n’est pas une raison pour vous y prendre n’importe comment !


Devenir tatoueur : des compétences artistiques et techniques

Si le métier est encore peu populaire dans les universités, une formation à l’hygiène est indispensable, quoiqu’il en soit. Généralement, elle dure 21 heures et coûte entre 400 et 800 euros. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas besoin de diplôme pour y participer. Vous obtenez à la suite de cela une attestation de formation qui vous permet de monter votre propre structure ou de travailler chez un tatoueur.

Mais avant tout, des compétences en dessin sont recommandées : les tatoueurs sont des artistes, ils réalisent généralement eux-mêmes les dessins qu’ils tatouent par la suite. Si vous voulez perfectionner votre coup de crayon, la classe de MANAA (mise à niveau en arts appliqués) est idéale pour peaufiner sa technique. Mais attention, dessiner et tatouer ne sont pas la même chose, et les compétences en dessin ne suffisent pas pour exercer ce métier.

Chaque règle a son exception, et il y a bien quelques formations spécialisées dans le tatouage, comme l’École Française de Tatouage, à Paris. Cependant, si elles apprennent la technique et le savoir-faire, elles ne sont pas encore reconnues sur le marché du travail !

La meilleure façon de se former au métier de tatoueur reste la formation auprès d’un professionnel. Pendant quelques mois, travaillez dans un salon et apprenez le métier sur le « terrain », chez un tatoueur dont vous aimez le style, de préférence. Mais attention, il risque de ne pas y avoir de contrat entre vous, c’est donc une méthode de formation relativement risquée.

Enfin, certains tatoueurs le deviennent tout seuls. Mais l’équipement professionnel est très coûteux et la pratique peut être dangereuse lorsque l’on n’a jamais été entouré par des professionnels du tatouage. Pour être un bon tatoueur, certaines qualités sont indispensables : il faut être patient, humble et surtout à l’écoute de ses clients.

 

tendances métiers : les derniers articles