L’influence de la science-fiction sur l’innovation

Avec la science-fiction, on voyage dans un monde qui pourrait être le nôtre. Parfois, on rêverait que ce soit réel. Et parfois, ça le devient ! La science-fiction influencerait-elle les entreprises et les scientifiques dans leur démarche d’innovation ?

L'influence de la science-fiction sur l'innovation © iStock


On nous l’a prouvé avec l’hoverboard de Retour vers le futur 2 ! L’histoire se passe en 2015 et Marty McFly se balade sur un skate qui vole. Et hop ! Dans le vrai 2015, l’hoverboard est bel et bien réel, sauf qu’il ne vole pas tout à fait, c’est une illusion : il roule. Mais on peut tout de même y reconnaître la patte de la science-fiction innovante et prémonitoire.
 

La culture : une source d’inspiration ?

Jules Verne est probablement le premier à innover dans ses œuvres. Et quelques dizaines d’années plus tard, les inventions qu’il imagine voient le jour pour de vrai. Avant même que la technologie rende tout cela possible, il projette déjà des voyages dans l’espace, sur la lune, au fond de l’océan, à l’aide d’une technologie avancée. Il imagine le sous-marin électrique, la vidéoconférence, la capsule spatiale ou encore l’hologramme, tous mis au point quelques années plus tard. Qui sait, si Jules Verne ne les avait pas décrits dans ses romans, ces technologies seraient-elles nées de cette façon ?
 

Isaac Asimov, quant à lui, établit les trois lois de la robotique, qui sont les suivantes :

  • « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger
     
  • Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi
     
  • Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi »

Ces trois règles sont utilisées en science-fiction, en littérature ou au cinéma, mais pas seulement ! Elles constituent également un rappel pour les scientifiques et les citoyens : elles « imposent » une certaine éthique à respecter. Même si la robotique militaire se développe de plus en plus, il faut bien une exception à la règle. Mine de rien, les écrivains ou réalisateurs influencent la société, les scientifiques, les entreprises dans leur volonté d’innover. Forcément, c’est leur imagination qui donne des idées. Pourquoi pas les concrétiser ?
 

Et même la NASA s’y met ! Dans le cadre de la mission DART (Double Asteroid Redirection Test), elle cherche à dévier un astéroïde. Pour cela, elle s’inspire du film Armageddon, dans lequel un astéroïde est dévié grâce à l’explosion d’une ogive nucléaire près de lui. La NASA envisage d’autres solutions en parallèle, mais celle-ci pourrait s’avérer efficace, bien que provenant d’un film de SF et relativement dangereuse pour la Terre…

La science-fiction a pour rôle de nous montrer ce que notre société pourrait devenir. Et si elle avait échoué ? Par exemple, le livre 1984 de Georges Orwell prévient contre la surveillance de masse de Big Brother. Mais aujourd’hui, elle est bel et bien réelle, avec Google notamment, qui trace chacun de nos passages sur Internet…

Voir aussi sur digiSchool : Doctor Who, l’hommage permanent à la science
 

actus : les derniers articles