Paroles Devant

Le - Par .

Yeah, yeah, yeah, yeah
Négro vaillant sur la Terre, comme dit Ministère A.M.E.R
"Les Noirs veulent le paradis, mais les Noirs veulent pas mourir"
J'ai raté ma vie, peut-être, j'suis pas c'que j'ai voulu être
J'pleure Mohammed, je pleure Ali, c'étaient mes meilleurs amis
Un frère cherche de la monnaie, il a le buis' de l'année
J'ai tendu beaucoup l'oreille, j'ai perdu beaucoup d'oseille
Mon premier amour déçu, maintenant, j'sais qu'c'était une pute
J'l'ai appris avec le temps, mais j'préfère regarder

Devant, devant, devant, devant, devant, devant, devant
Regarder devant, devant, devant, devant, devant, devant, devant
Tout à gagner et pas grand-chose à perdre
Et même si, hier encore, c'était la merde il faut regarder
Devant, devant, devant, devant devant, devant, devant

Dur de vivre de la musique, attendre la réussite
J'ai parfois connu l'échec et, parfois, j'ai fait d'la merde
Tout à gagner, rien à perdre, j'voyage partout sur la Terre
Pourtant, Kinshasa me manque, mais qui est notre Président?
On s'était toujours compris, même quand t'étais en son-pri
Des [?] pas trop parler, regarde maintenant Bomayé
Rien à foutre de ma cité, j'ai cherché à la quitter
On m'a jeté à la rue, alors j'ai dû regarder

Devant, devant, devant, devant, devant, devant, devant
Regarder devant, devant, devant, devant, devant, devant, devant
Tout à gagner et pas grand-chose à perdre
Et même si, hier encore, c'était la merde il faut regarder
Devant, devant, devant, devant devant, devant, devant

Whoah, yeah, et, quand je perds, je regarde pas l'score, rare que je frappe fort
J'gratte des poèmes fragiles, qui a dit que j'étais hardcore?
Même quand j'ai tort, j'regarde les porcs qui se démènent
Et j'voulais mourir pour mes idées, mais c'étaient des idées d'merde, ok
On m'dit "t'es impatient, trop pressé et trop fier"
Pourtant, le temps, c'est d'l'argent et, poireauter, ça coûte trop cher, ok
Nos fautes sont crades, mais c'est pas nous les plus honteux
Et normal que les bâtards gagnent, c'est toujours eux les plus nombreux, putain
J'te fais pas la morale, moi-même, j'ai pas d'réponse
Musulman, j'suis d'la religion la plus divisée du monde, ok
C'est bien l'esprit qui cherche mais c'est toujours le cœur qui trouve
C'est c'putain d'karma qui le prouve, il faut regarder

Devant, devant, devant, devant, devant, devant, devant
Regarder devant, devant, devant, devant, devant, devant, devant
Tout à gagner et pas grand-chose à perdre
Et même si, hier encore, c'était la merde il faut regarder
Devant, devant, devant, devant devant, devant, devant

Lyrics © Sony/ATV Music Publishing LLC

Youssoupha Mabiki