Paroles "Le Départ" - Vitaa

J'ai passé la porte quand tu dormais encore
J'ai laissé les clefs sur le buffet à l'entrée
J'ai ramassé mes affaires qui trainaient encore çà et là
Mais je n'pense avoir laissé que mes regrets
Tout à l'heure par la force des choses tu chercheras
A ton réveil les causes
Un départ imprévu dont tu ne sais pas encore ni le sens ni les torts
En découvrant ces mots sur un papier
Tu m'insuffles la force de t'avouer enfin

Oui, j'ai tort
Oui, j'ai peur
Oui, j'ai pensé
Me taire et faire comme si mes doutes
Et si mes peurs n'étaient que passagers
J'ai envisagé tous nos fous rires, nos erreurs
Sans jamais t'accuser
Puis j'ai pesé le contre ici, le pour ailleurs
J'ai peur de n'plus savoir aimer

Comme une reine, tu m'as porté
Tu m'as bordé, tu m'as donné
Plus qu'une vie d'amour, un siècle entier
Mais je n'serai jamais enmesure d'en faire autant
Est-ce que tu comprends ? J'ai préféré te l'écrire, te le dire
Mais ne surtout plus avoir à te mentir, me mentir
Me laisser, nous détruire, te laisser me haïr
J'étouffe

Oui, j'ai tort
Oui, j'ai peur
Oui, j'ai pensé
Me taire et faire comme si mes doutes
Et si mes peurs n'étaient que passagers
J'ai envisagé tous nos fous rires, nos erreurs
Sans jamais t'accuser
Puis j'ai pesé le contre ici, le pour ailleurs
J'ai peur de n'plus savoir aimer

Je laisse mon coeur sur la porte (Je laisse mon coeur sur la porte)
Et ces mots sous le porche (Et ces mots sous le porche)
Mon amour ne me déteste pas (Ne me déteste pas)
Un jour tu comprendras (Un jour tu comprendras)
Un jour tu m'oublieras (Un jour tu m'oublieras)
Un jour tu pardonneras (Un jour tu pardonneras)
Même si pour toi aujourd'hui

Oui, j'ai tort
Oui, j'ai peur
Oui, j'ai pensé
Me taire et faire comme si mes doutes
Et si mes peurs n'étaient que passagers
J'ai envisagé tous nos fous rires, nos erreurs
Sans jamais t'accuser
Puis j'ai pesé le contre ici, le pour ailleurs
J'ai peur de n'plus savoir aimer

Oui, j'ai tort
Oui, j'ai peur
Oui, j'ai pensé
Me taire et faire comme si mes doutes
Et si mes peurs n'étaient que passagers
J'ai envisagé tous nos fous rires, nos erreurs
Sans jamais t'accuser
Puis j'ai pesé le contre ici, le pour ailleurs
J'ai peur de n'plus pouvoir t'aimer

Lyrics © Universal Music Publishing Group

CHARLOTTE GONIN, MOUNIR MAAROUF, EDDY PRADELLES, BERTRAND ALLAGNAT