Paroles Berflam

Le - Par .

Frère, tu sens la chnouf
Comme un clébard de douanier
La patte dans la fouffe, plus d'un milliard de doigtées
Juste là, dans la foule, jamais sans amour
Comme j'ai plus d'un tour, toutes ces putains courent
Tellement d'flow alors que j'ai juste bu un coup
J'bé-flam trop, j'dépose que du violet sur un boule
J'bé-flam trop, j'ai le démon, j'en prends trop, j'fais deux tées-mon
En même temps, j'suis dans deux des mondes, la tête entre deux tétons
Toujours un œil sur les comptes, toujours une main sur les couilles
Les vrais refrès, on les compte, et les autres comptent mes couilles
Plus de selfie, plus de temps, j'peux pas rouiller sur le banc
Quand j'sais pas, j'dis "sûrement" "dotons Macron" sûrement
T'es comme Van Damme sur le ring, tu fais l'grand écart sur demande
J'aime ça, que tu sois soumis, j'aime ça, qu'tu sois sur le ventre
Plus de sourires, plus de ventes, plus de groupies, plus de champ'
Plus de goupilles, plus de tanks, plus de roupies, plus de sang
J'en veux pas trop, justement, tu peux m'sucer juste le gland
Instinctivement, j'brûle le chanvre, ça étouffe les hurlements
Des experts en magie noire essaient d'arrêter mes balles
J'trouve tout à O'Parinor, nique sa mère Châtelet-Les Halles
Gros, j'ai péta ton briquet pour ter-cla un céréale
Si ta vie est compliquée, c'est qu'une putain cérébrale
Nique sa grand-mère le score, tant qu'j'fais plus, ça m'est égal
Nique sa grand-mère le sport, tant qu'j'les baise et qu'j'les régale
Nique ta grand-mère de force si tu jactes comme une pédale
Jamais l'bon nombre de pétales, toujours l'bon nombre de pétards

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Valentin Le Du