Le -
modifié le -

Solidays dévoile son programme

La 11e édition du festival Solidays, qui se tiendra à l'hippodrome de Longchamp du 26 au 28 juin, vient d'annoncer une programmation ...

La 11e édition du festival Solidays, qui se tiendra à l'hippodrome de Longchamp du 26 au 28 juin, vient d'annoncer une programmation émoustillante.

On était déjà avisé de la venue de NTM, The Ting Tings, Groundation, Digitalism et d'Emir Kusturica & No Smoking Orchestra. Quoique les révélations de sept à dix noms soient encore attendues, - parmi lesquels on nous promet quelques bons groupes de rock anglo-saxons - chacun aura vraisemblablement de quoi frémir de plaisir.

L'inventeur du "blue-funk" en personne, le charismatique Keziah Jones, sera de la fête, ainsi que le duo franco-finlandais de The Do, qui avait explosé avec On My Shoulders, d'abord entendu... dans une pub TV.

Un petit medley d'artistes, pèle-même

Il y en aura pour tous les goûts avec Bénabar, Beat Assaillant, Puppetmastaz, Caravan Palace, les turbulents Wampas, Tony Allen, le libertaire Pep's, Sporto Kantes, les valeurs sûres du reggae de Sinsemilia, Debout sur le zinc, la révélation folk de l'année Hugh Coltman, les Naïve New Beaters, La Grande Sophie, le doux songwriting pop de Syd Matters, Les Blérots de Ravel, Alborosie & The Sheng Yeng Clan, l'électro-rock de Stuck in The Sound, La Phase, Moonraisers, Che Sudaka, Seyfu, La Casa, Miss Platnum, Mouss & Akim, les 20 ans, Stéphanie McKay, Izia, Poni Hoax, John & Jehn, l'étrange Neïmo, Late of The Pier, la sensation rock montante Friendly Fires, Surkin, South Central et Autokratz.

Soucieux de promouvoir de jeunes talents, les organisateurs de Solidays misent aussi sur un choix d'espoirs recrutés dans le métro parisien, sur la sélection des Talents de la Région Île-de-France, ainsi que sur des paris personnels tels qu'Anthony Johnson & The Spasm Band, Hockey, Sébastien Sturm, Lexicon, le musicien électro qui commence à beaucoup faire parler de lui Birdyman, et Yodélice, qui s'est récemment produit à La Boule Noire.

Festival de Sens

Mais Solidays, dont le but est avant tout de faire prendre massivement conscience de la réalité du fléau que représente encore le sida et de la nécessité de s'allier pour le combattre, essaie de faire évoluer d'année en année un festival qui ne souhaite pas se cantonner à son aspect musical.

Ainsi, c'est en "zone érogène de solidarité", comme le proclame le slogan de cette 11e édition, que se rendront les spectateurs du festival : jolie façon de dire que tous les sens seront tenus en éveil par les différentes activités proposées au public pour son plaisir. Au niveau gastronomique, les festivaliers pourront se permettre de faire la fine bouche, les organisateurs projetant d'installer un véritable village de restaurateurs parisiens permettant de goûter aux cuisines du monde entier. Des expositions seront également mises en place, comme le grand reportage photo réalisé par l'agence Magnum, Renaître à la vie, suivant des malades avant / après maladie et traitement. Un espace "Kids" divertira les plus petits, en les éveillant à des problématiques environnementales.

Tous concernés, tous solidaires, tous ravis : venez donc vous faire plaisir à l'hippodrome de Longchamp durant ces Solidays, du 26 au 28 juin. en plus, si vous êtes suffisamment rapides, il ne vous en coûtera pas trop cher : 10 000 pass 3 jours à 35 seront mis en vente à partir du 7 avril à 10 h... Jusqu'à épuisement.