Paroles A l'infini

Le - Par .

Tu peux refermer cette porte, autant que tu le veux
Je suis forte j'ai pas besoin d'exister dans tes yeux
Tu peux me tourner le dos, partir sans dire adieu,
Quand on ne trouve pas les mots faut rester silencieux

Je sais le goût des larmes, de l'amour qui se fane,
Une voix me dit "Bats-toi oui, bats-toi oui, bats-toi bats-toi oui, bats-toi"

On s'est promis une vie d'amour et d'espoir,
Rien n'est acquis,
Tout se finit en un regard,
On s'est promis,
Tu sais je suis née ainsi,
J'ai la main qui, me guide à l'infini

À l'infini, à l'infini, à l'infini tu sais je suis née ainsi
À l'infini, à l'infini, à l'infini tu sais je suis née ainsi

Le temps passe et j'y vois plus clair
Pas l'ombre d'un regret
Je n'ai plus peur d'avoir le cœur abîmé,
J'ai déjà vécu sans toi,
Je peux le faire encore,
Une lueur orgie de mes balles à venir à mon trésor

Je sais le goût des larmes, de l'amour qui se fane,
Une voix me dit "Bats-toi oui, bats-toi oui, bats-toi bats-toi oui, bats-toi"

On s'est promis une vie d'amour et d'espoir,
Rien n'est acquis,
Tout se finit en un regard,
On s'est promis,
Tu sais je suis née ainsi,
J'ai la main qui, me guide à l'infini

À l'infini, à l'infini, à l'infini tu sais je suis née ainsi
À l'infini, à l'infini, à l'infini tu sais je suis née ainsi

On s'est promis une vie d'amour et d'espoir,
Rien n'est acquis,
Tout se finit en un regard,
On s'est promis,
Tu sais je suis née ainsi,
J'ai la main qui, me guide à l'infini

A l'infini, à l'infini tu sais je suis née ainsi

Lyrics © EMI MUSIC PUBLISHING FRANCE

DAVID BOUTHERRE, KATERINE GIERAK, PIERRE ANTOINE COMBARD, PIERRE-LOUIS BASSET, STANISLAS GRIMBERT