Paroles Coluche

Le - Par .

(Check!) imagine que j'prends mon téléphone
Imagine que j'leur donne rendez-vous
À la Bastille, j'unirais des hommes
De tous les quartiers au garde à vous
Tu t'souviens quand on parlait du pouvoir?
Personne aurait prédit qu'on l'aurait
J'vais rejoindre deux trois potes au bout du couloir
Lagardère, Escobar et Bolloré
P'tit frère, la cité ça pue la merde
Suis pas les deux numéros qui t'abritent
Passée la trentaine au froid comme un Serbe
Un gole-mon content d'être un chaud d'la street
Frère que tu marronnes, t'as mal à la vie
Les vrais puissants savent déjà s'qu'on t'prépare
Tu crois tu contrôles mais t'es qu'un commis
Ils r'gardent tes clips de rap, ils s'tapent des barres
Si tu veux dénoncer, bah crie plus fort
Si tu veux qu'on t'entende, bah faut les loves
Mon enfant, personne redistribue l'or
La révolution, c'est pour les pauvres
Tu rêves de demander pardon à Dieu, avant l'heure du dernier règlement
Sois patient, un soir, on va se croiser
Tu pourras tout lui dire directement

Imagine que j'prends mon téléphone
Imagine que j'leur donne rendez-vous
À la Bastille, j'unirais des hommes
De tous les quartiers au garde à vous
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Imagine que j'prends mon téléphone
Imagine que j'leur donne rendez-vous
À la Bastille, j'unirais des hommes
De tous les quartiers au garde à vous
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche

Et puis j'suis resté sage comme un orage
À tuer des rêves, à pendre des vœux
À faire trembler des rois, à vivre la main sur le cœur et le calibre entre les deux
T'es mal engagé pour gérer la fin
Je tiens mes sommets comme un alpiniste
Devrais-je me baisser pour serrer la main?
J'ai pas la recette, j'raquette l'alchimiste
Tout le monde s'en fout que tu saches te défendre
Mais frère, crois-moi qu'au lieu des avis
Au lieu de déconner, tu devrais prendre
Au sérieux, les menaces de tes amis
Au milieu des poucaves déclarés
T'as chaud devant les meurtriers notoires
Mais la rue, c'est pas fait pour tout le monde
P'tit frère, c'est pour ça qu'y a des trottoirs
T'as perdu de l'oseille, ouais le rap, c'est dur
Si tu r'trouves ta tête, dis-lui qu'on la veut
À qui veut t'entendre, à qu'tu parle de moi?
Au final, tu as moins de buzz que mon baveux
J'fais comme je peux, va niquer ta mère
C'est toujours mieux que de rester à quai (hein)
L'amitié, s'est fait pour faire la guerre
L'oseille, s'est fait pour acheter la paix

Imagine que j'prends mon téléphone
Imagine que j'leur donne rendez-vous
À la Bastille, j'unirais des hommes
De tous les quartiers au garde à vous
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Imagine que j'prends mon téléphone
Imagine que j'leur donne rendez-vous
À la Bastille, j'unirais des hommes
De tous les quartiers au garde à vous
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche

Ils voudront me kaner comme Coluche
Ils voudront me kaner comme Coluche
Comme, comme Coluche
Ils-ils-ils voudront me kaner comme Coluche
Comme Coluche
Ils voudront me kaner comme Coluche
Comme Coluche
Ils voudront me kaner comme Coluche

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Sofiane Zermani