Paroles Bousillé

Le - Par .

Ici les mères sont des ouvrières
Les petits frères sont des poudrières
Je chante les rues d'mon quartier les jambes bousillées
Dure est la vie j'fume la drogue pour mieux l'oublier (ouais)
Parmi les hommes qui ont dérivé
Y a que le ciel pour nous délivrer
Je chante les rues d'mon quartier les jambes bousillées
Dure est la vie j'fume la drogue pour mieux l'oublier (ouais)

On a grandi sans l'amour et sans l'argent
Entre le chuchotement des ruelles et les petits charlatans
Entre la rue, les cellules et les 4 murs de ma chambre
Je rappe avec un 44 Magnum braqué sur la tempe
Invincible, fait tourner le son dans toute la France
J'écrirai mon histoire avec mon sang si on me coupe la langue
Et n'oublie pas qu'il ont la drogue et le talent à revendre
Ce n'est pas des papillons, c'est des coups de couteau dans le ventre
Ils sont cloués au sol, tatoués jusque sur le crane
Apprendre à voler des voitures avant de jouer dans le sable
Laisse-moi brûler dans le froid et laisse moi hurler dans le noir
Ils peuvent me serrer la main ou ils peuvent me tuer quand je dors
Nés pour être libres, petit t'as l'étoffe d'un grand chef
Donne ta vie pour ton frère, s'il le faut dors sur le plancher
La famille est en santé, c'est ça l'essentiel
Apprendre au fils de ton fils à respecter les anciens

Ici les mères sont des ouvrières
Les petits frères sont des poudrières
Je chante les rues d'mon quartier les jambes bousillées
Dure est la vie j'fume la drogue pour mieux l'oublier (ouais)
Parmi les hommes qui ont dérivés
Y a que le ciel pour nous délivrer
Je chante les rues d'mon quartier les jambes bousillées
Dure est la vie j'fume la drogue pour mieux l'oublier (ouais)

J'ai jamais taffé d'ma vie, mets-toi un gros doigt dans l'boule
Ton avis j'm'en bats les couilles, j'suis jamais rentré dans l'moule
Et si ma mère, comme les autres, rêvait d'un enfant brillant
J'suis pas l'meilleur des avocats juste leur meilleur client (t'as capté ou quoi)
Mec instable et robes noires veulent nous savonner
La taule n'a pas insta pourtant les frères sont tous abonnés
Désorienté, le bien le mal je n'ai pas de camp
Mon rap est à mains nues, quand je m'exprime je n'mets pas de gants
La rue une guerre sans les missiles
Dehors c'est ninja warrior, une faute et c'est la piscine
Seul contre le pot de fer, j'ai su que c'était malsain
Les keufs nous cataloguent frère, j'ai cru que j’étais mannequin
J'aurais pu l"faire mais je suis bon, je ne les achève pas
J'vends moins d'album car je suis con, je ne les achète pas
Est-ce que ça vaut le prix, le rap est mort on va pas s'en cacher
Té-ma y a que chez free qu'ils ont l'air engagés
N'y vois aucune comparaison on cherche le déclic
Y a pas de coupe a la maison j'ai ramené que des flics
Aucune prière chez nous l'argent a défoncé les têtes
Faudra plus qu'une serpillière pour éponger les dettes

Ici les mères sont des ouvrières
Les petits frères sont des poudrières
Je chante les rues d'mon quartier les jambes bousillées
Dure est la vie j'fume la drogue pour mieux l'oublier (ouais)
Parmi les hommes qui ont dérivés
Y a que le ciel pour nous délivrer
Je chante les rues d'mon quartier les jambes bousillées
Dure est la vie j'fume la drogue pour mieux l'oublier

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Thomas Idir