Paroles 21 rue de l'avenir

Le - Par .

On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
Vie
Volé ma vie, on m'a volé ma vie

Un jour l'huissier te donne un délais
Trop de retard il faut partir
Pour ces bâtard ça suffit plus de prendre ta télé
Forcé de fuir tous ceux qu'on aiment et s'en aller
Voir ces rents-pa remplis de peine, 15 ans de vie a remballé
Pas un proche ne s'est déplacé
Mes parents seuls, un téléphone qui ne sonne plus, mémoire effacée
20 ans plus tard je n'ai jamais trouvé la force
De pardonner à tous ces chiens à qui mon père ouvrait sa porte (fils de pute)
Ce genre d'épreuve qu'on oublie pas
Mon adolescence s'est faite avec une batte
Ma haine a donc une date de naissance
On est parti un soir d'été par temps de pluie
L'ambiance est mortuaire comment le silence peut faire tant de bruit
Souvenir incessant, pardon si la voix tremble
L'ado devenu grand, j'avais 16 ans, je venais d'en avoir 30
Objectif, pouvoir faire une croix sur la dette
S'enlever un poids, retrouver vite un toit sur la tête

J'ai quitté ma ville et tout ce que j'avais
On m'a dit de partir, je n'oublierai jamais
Rue de l'avenir, je ne pourrai pas tenir
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
J'ai quitté ma ville et tout ce que j'avais
On m'a dit de partir, je n'oublierai jamais
Rue de l'avenir, je ne pourrai pas tenir
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
Volé ma vie, on m'a volé ma vie

Y a plus un rat sur le navire
Loin de la base 96 dans une impasse au 21 rue de l'avenir
Petite maison à peine plus grande qu'un mobile-home
Des vies se jouent loin de ma tour, depuis ce jour je maudit l'homme (bah ouais)
J'ai oublié de vivre
Maintenant je sais d'où vient la rage, je n'ai jamais tourné la page ils ont brûlé le livre
Tout ce qu'on venait de perdre
Le bruit des larmes de ma mère touchant le sol, ici les pleurs sont des colliers de perles
J'suis dépassé, une mère absente pour soigner le foie
Les vitres étaient cassées, un bout de scotch éloignait le froid
L'hiver on meurt c'est indécent, température moins 12
J'ai tellement peur du mois de décembre que j'y pense dès le mois d'août
Payé comptant la grande villa que papa reste sans voix
Offrir les clés devant la porte, j'ai fait ce rêve cent fois
Nouvelle adresse, nouveau départ c'était ainsi ouais (c'était ainsi ouais)
Rue de l'avenir dans une impasse c'était un signe

J'ai quitté ma ville et tout ce que j'avais (bah ouais)
On m'a dit de partir, je n'oublierai jamais (bah ouais)
Rue de l'avenir, je ne pourrai pas tenir
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
J'ai quitté ma ville et tout ce que j'avais
On m'a dit de partir, je n'oublierai jamais (jamais)
Rue de l'avenir, je ne pourrai pas tenir
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
Volé ma vie, on m'a volé ma vie

Six années pleines seront passées
Pourtant mon père m'a dit, crois-moi c'est provisoire
On n'est plus là dans deux trois mois (je te jure)
À la maison je souffre
Alors je fuis quand je le peux, la nuit je dors dans ma voiture il faut bien que je souffle
Mon père se tape pour se refaire, le cœur frissonnant
Mes frères trouvaient du taf, ça prend du temps les cheveux grisonnant
Six années pleines à galérer, à affronter la banque
La vie c'est pas du ski, personne ne t'aide à remonter la pente (bah non)
Je n'oublie pas que pour m'enfuir j'ai lancé le disque
Sorti de la misère quand les fins de mois commençaient le dix
Je rêvais de fuir, passer le mur comme Rédoine Faïd
Frère j'ai fait le dur mais j'ai souffert, nul n'est infaillible

J'ai quitté ma ville et tout ce que j'avais
On m'a dit de partir, je n'oublierai jamais
Rue de l'avenir, je ne pourrai pas tenir
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
J'ai quitté ma ville et tout ce que j'avais
On m'a dit de partir, je n'oublierai jamais
Rue de l'avenir, je ne pourrai pas tenir
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
On m'a volé ma vie, on m'a volé ma vie
Volé ma vie, on m'a volé ma vie

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Thomas Idir