Paroles 1er rôle

Le - Par .

J'aime pas ma bobine
J'ai du mal à me proj'ter
J'ai jamais eu les codes
Toutes les portes je les ai crochetées
T'étais dans mon casting, pour toi, j'faisais juste la figu'
Y a ceux qu'j'aime et les acteurs, j'suis le seul réalisateur

Tu peux être un acteur important du film de ma vie
Mais tu n'auras jamais le premier rôle, cut, cut, cut, cut
Quand le mektoub écrit le script certains m'ont donné la réplique
Certains manquent dans le générique alors, cut, cut, cut, cut
Tu peux être un acteur important du film de ma vie
Mais tu n'auras jamais le premier rôle, cut, cut, cut, cut
Quand le mektoub écrit le script certains m'ont donné la réplique
Certains manquent dans le générique alors, cut, cut, cut, cut

La vie m'a fait connaître des putains d'braves avec des têtes de lossbar
Mais ces lascars qui font du zgar et m'ont lancent-ba méritent l'Oscar
Dans ma vie quelques faux raccords, avec les filles comme avec les flics
Quelques corps à corps, quelques faux rapports
Quelques fuites y a quelques printemps, j'aurais pu mal tourné avec la cam
C'est en me perdant dans ma ville que j'me suis retrouvé
Regarde la force que tu gaspilles, on coupe après quelques essais
La galère s'occupe du casting (cut)
Seul les coups durs officialisent les reufs, quand t'es dans le vice la vie, c'est reuch
Toujours dans le rush donc j'rembobine, la nuit je re-visualise les rushs
Séduit par l'odeur de ma terre après la pluie
Homme chétif, faudrait qu'je prenne appuie sur l'objectif à hauteur de ma tête
Mais j'ai le spleen et l'honneur démonté d'un auteur démodé
Amateur de Motown avec des rêves de motard dans la tête, il me tarde de monter
Moteur demandé
J'partirai sans notes argumentées
Devenir mature il est grand temps
J'me vois posé à trente ans
Ma vision s'élargit, j'ai pris le grand angle
Voix off "Il faut qu'je fasse le point, je n'suis pas devin mais si je clamse demain
J'veux pas qu'l'impact d'une balle de flingue devienne mon clap de fin"

J'aime pas ma bobine
J'ai du mal à me proj'ter
J'ai jamais eu les codes
Toutes les portes je les ai crochetées
T'étais dans mon casting, pour toi, j'faisais juste la figu'
Y a ceux qu'j'aime et les acteurs, j'suis le seul réalisateur

Tu peux être un acteur important du film de ma vie
Mais tu n'auras jamais le premier rôle, cut, cut, cut, cut
Quand le mektoub écrit le script certains m'ont donné la réplique
Certains manquent dans le générique alors, cut, cut, cut, cut
Tu peux être un acteur important du film de ma vie
Mais tu n'auras jamais le premier rôle, cut, cut, cut, cut
Quand le mektoub écrit le script certains m'ont donné la réplique
Certains manquent dans le générique alors, cut, cut, cut, cut

On aime tellement les frissons que l'on recherche l'ivresse encore
C'est plus pudique de s'mettre à poil devant l'autre que d'livrer son cœur
Et puis un beau jour, c'est là, on déploie nos ailes, on s'élance
On s'sent seul dans nos existences donc ces petits gestes sont immenses
On s'déshabille du regard, les yeux dans les yeux en silence
Et c'est tellement plus excitant que de baiser sans sentiments
Hey Miss, on dirait qu'c'est à nous, pourvu qu'notre duo marche
Début d'une scène d'amour, fondu au noir, ellipse
Je te dis que je reviens bientôt et toi, tu me réponds "bientôt c'est quand?"
Je n'ose même plus cligner des yeux lorsque je t'observe en plan séquence
J'me suis sur-exposé, trop de flaire, ton sourire brille
Tu sais ma musique est faite d'images, sur mes images, y a du bruit
Mauvaise nouvelle, au ralenti la bouteille s'écrase contre le plancher
Descente dans les abysses et ma noyade à contre-plongée
Insère des bouts de verres, insère des gouttes de sang
Flash-back "une nuit d'hiver, ton ventre sout'nant ma tête"
Insère ciseaux ouverts, plan serré, non, coupe le son
Flash-back, une femme sincère
Plan large, un homme à terre

Lyrics © BMG RIGHTS MANAGEMENT

Ken Samaras, Enzo Serra