Paroles "Baskia" - Caroline Costa

Je prends des trains qui déraillent
Des bateaux sans gouvernails
Je tombe, je me relève
Peu m'importe où que j'aille
Je crois aux blessures de guerre
C'est pas la raison que je perds
C'est toi, c'est toi

Je prends des vols sans retour
Pour t'oublier et pour ne plus manquer d'air
Pour effacer, les promesses sous ma peau
Pour tomber de plus haut
Embrasser la lumière

Je vois des trains qui s'égarent
Des hommes qui payent en dollars
Qui tombent et qui se perdent
Qui ne trouvent jamais leur gare
Je crois aux blessures d'hiver
C'est pas la saison que je perds
C'est toi, c'est toi

Je prends des vols sans retour
Pour t'oublier et pour ne plus, manquer d'air
Pour effacer, les promesses sous ma peau
Pour tomber de plus haut
Embrasser la lumière

Je veux me jeter à l'eau
Pour t'oublier, et me laisser manquer d'air
Je veux jouer jusqu'à risquer ma peau
Pour tomber de plus haut
Pour ne plus voir la mer

Lyrics © Universal Music Publishing Group

David Salsedo, Eddie Casabella