Paroles À contre-courant

Le - Par .

Nos univers
À contre-courant
Tout à l'envers
Pas pour longtemps
Quand tu es sur terre
Mets-moi au courant
Que j'imagine
Nos fusions
On se désire
Sous haute tension
Mais pas de prises
De nerfs, je concilie
Tes rires
Et mes électrons
Un bal de vie
Bal de ballons

Rien d'ordinaire
Rien que du bon temps
Tête à l'envers
Pas trop longtemps
Quand tu es sur terre
Mets-moi au courant
Que je devine
Les intentions
On s'électrise
Tension maximale
Les corps-circuits
De deux amants
On s'illumine
Lumière animale
L'école de l'électro-aimant

Retrouver le sens
De la vie, je pense
Passe par l'ennui
Quand toi, tu es parti
Retrouver les sens
Moments qui s'insolencent
Des défilés de doigts
De mon envie de toi
Quand le courant passe, aussi la menace
Du temps qui se barre, du temps qui nous sépare
Et le courant passe, j'ai en moi l'audace
Du champ magnétique, et ça c'est magnifique

Nos univers
À contre-courant
Reviens sur terre
Et pour de bon
Quand tu m'espères
Mets-moi au courant
Que j'envisage
Une rébellion
On se statique
Quand je lui dis non
Pas plus de six
Allocutions
Il me panique
D'électrocution
Mon isolant
C'est la passion

Retrouver le sens
De la vie, je pense
Passe par l'ennui
Quand toi, tu es parti
Retrouver les sens
Moments qui s'insolencent
Des défilés de doigts
De mon envie de toi
Quand le courant passe, aussi la menace
Du temps qui se barre, du temps qui nous sépare
Et le courant passe, j'ai en moi l'audace
Du champ magnétique, et ça c'est magnifique

Retrouver le sens
De la vie, je pense
Passe par l'ennui
Quand toi, tu es parti
Retrouver les sens
Moments qui s'insolencent
Des défilés de doigts
De mon envie de toi
Quand le courant passe, aussi la menace
Du temps qui se barre, du temps qui nous sépare
Et le courant passe, j'ai en moi l'audace
Du champ magnétique, et ça c'est magnifique

Retrouver le sens
De la vie, je pense
Passe par l'ennui
Quand toi, tu es parti
Retrouver les sens
Moments qui s'insolencent
Des défilés de doigts
De mon envie de toi
Quand le courant passe, aussi la menace
Du temps qui se barre, du temps qui nous sépare
Et le courant passe, j'ai en moi l'audace
Du champ magnétique, et ça c'est magnifique
À contre vous

MYLENE FARMER, LAURENT BOUTONNAT