XIII : retour sur le fameux FPS d'Ubisoft au look si original

Le - modifié le

Alors qu'il s'apprête à faire son grand retour dans une version retravaillée, il est temps pour nous de revenir sur l'excellente adaptation de XIII en jeu vidéo. Remontons dans le temps.

Les origines d'un chef-d’œuvre

Avant le jeu vidéo, il y avait la bande dessinée de William Vance et Jean Van Hamme. L'histoire met en scène un personnage amnésique qui se retrouve au beau milieu d'une affaire d'une gravité exceptionnelle : l'assassinat du président des États-Unis en personne ! Ce thriller suit donc un héros qui cherche à connaître sa véritable identité et qui doit se faire violence pour survivre face aux tueurs qui se lancent à ses trousses. Avec son étrange chiffre XIII tatoué sur la peau, le protagoniste doit mettre un terme à ce complot en tuant ses ennemis dirigés par "La Mangouste".

Tirer son épingle du jeu

Dans le royaume des jeux de tir à la première personne, il n'est pas toujours évident de se faire une place au soleil. XIII sort en novembre 2003 sur PS2, Xbox, GameCube et PC. Ce qui le démarque avant tout de la concurrence féroce, c'est son esthétique qui adopte une direction artistique en cel-shading. Comprenez par là que le titre développé par Ubisoft décide d'afficher des visuels cartoons qui renvoient directement à la bande dessinée. Histoire d'assurer une vraie continuité avec l'œuvre de Van Hamme, les cinématiques se découpent en cases de BD très fidèles aux différents tomes qui ont inspiré cette adaptation. Enfin, les onomatopées qui apparaissent au cœur de l'action ne manquent pas de rappeler les origines de la licence.

Une vraie notion du rythme

Si aujourd'hui beaucoup de FPS ont mis le paquet sur l'action à tout-va, XIII prenait une direction sensiblement différente. En effet, si le jeu est composé de nombreuses fusillades, il mettait aussi le paquet sur l'infiltration et sur des séquences plus calmes afin de creuser toujours plus le scénario extrêmement prenant. Les développeurs ont aussi utilisé les éternels flashbacks pour enrichir la dramaturgie sans pour autant tomber dans la facilité. En effet, le joueur garde les commandes lors de ces retours dans le passé, faisant ainsi de lui un acteur de chaque instant plutôt qu'un spectateur qui subit l'histoire contée. Si XIII n'a pas révolutionné le genre des jeux de tir à la première personne, il était parvenu à le magnifier et à mettre en avant son identité qui lui est si chère.

Un avenir radieux

Si nous avons décidé d'évoquer XIII, c'est parce qu'un remake est actuellement sur les rails. Ce n'est plus Ubisoft qui est à la manœuvre, mais l'éditeur français Microïds et le studio de développement PlayMagic. Ainsi, c'est un remake avec des graphismes retravaillés qui est au programme, tout en conservant la majeure partie des éléments du jeu de base. La jouabilité devrait donc rester inchangée et le cel-shading sera sans doute magnifié. Attendu à la base pour le 13 novembre 2019, sur PS4, PC, Xbox One et Nintendo Switch, XIII sortira finalement en 2020, les développeurs souhaitant prendre un peu plus de temps afin de peaufiner le jeu.

Teaser XIII 2019