Le -
modifié le -

Xbox One : 6 ans de mutation et de promesses pour l'avenir

© 

Un lancement en deux temps

En novembre 2013, le fabricant américain lançait sa Xbox One aux quatre coins du globe. Avec ce nom, Microsoft souhaitait mettre en avant l'aspect "tout-en-un" de sa console. Durant les mois précédant le lancement, les patrons de la marque ont appuyé sur l'utilisation de Kinect, sur les applications, ainsi que sur la télévision. Car en plus du jeu vidéo, la Xbox One devait être une véritable passerelle entre les différentes formes de médias. Si ce parti pris était plutôt osé, Microsoft a rapidement fait machine arrière pour revenir à l'essentiel. À l'origine de ce virage à 360 degrés, il y a un homme : Phil Spencer.

Phil prend les choses en main

En mars 2014, Spencer est nommé à la tête de la division Xbox. Il va alors replacer les jeux vidéo au centre de la stratégie et effectuer des changements drastiques par la même occasion. Microsoft va donc opter pour une communication plus directe avec sa communauté tout en allant chercher de nouveaux partenariats à travers le monde. Au fil des années, la firme de Redmond va tisser des liens solides avec des studios japonais tels que Capcom et Square Enix. Mais avant de partir du côté des éditeurs tiers, Microsoft va commencer doucement, mais sûrement à se bâtir un beau portefeuille de studios internes. Si 343 Industries (Halo) et The Coalition (Gears of War) conservent leur place cruciale dans le catalogue de Xbox, de nombreux rachats vont rapidement changer la donne.

Xbox à la conquête du monde

Dès septembre 2014, Microsoft rachète Mojang (Minecraft) pour la bagatelle de 2,5 milliards de dollars. Lors des quatre années qui suivent, la multinationale va essayer d'élever le niveau avec les sorties de Gears of War 4, Halo 5: Guardian, Ori and the Blind Forest, ainsi que les différents opus de Forza Motorsport et Forza Horizon. Il faudra attendre 2018 et l'E3 pour assister à des annonces explosives. Maintenant connue sous l'appellation Xbox Game Studios, la structure regroupant les studios internes a accueilli de nombreux résidents ces derniers mois. Citons par exemple Ninja Theory (Hellblade), Playground Games (Forza Horizon), Obsidian (Fallout: New Vegas) ou encore Double Fine Productions (Psychonauts). L'objectif est clairement de se préparer pour la prochaine génération. Cependant, Microsoft s'est également attelé à un autre chantier, et celui-ci porte déjà ses fruits...

À votre service !

Si le géant américain a bien abandonné son positionnement multimédia, un autre cheval de bataille a rapidement été trouvé. En effet, le développement des services a véritablement explosé en quelques mois. Galvanisé par le succès mondial de Netflix, Microsoft reprend la formule pour lancer le Xbox Game Pass en juin 2017. Les retombées sont immédiates ! Pour une dizaine d'euros par mois, les joueurs ont accès à plus d'une centaine de titres à télécharger. Autre avantage non négligeable : toutes les exclusivités Xbox sont incluses dans le service dès leur sortie. Aujourd'hui, le Game Pass est devenu une référence, et il a pris une part importante dans la stratégie de Microsoft. Enfin, le Project xCloud ouvrira très bientôt les portes du cloud gaming (ou jeu à la demande). S'il faudra impérativement posséder une connexion robuste pour en profiter, la marque pourrait bien mettre fin à l'obligation de posséder une console en passant exclusivement par Internet. Cette innovation mettra peut-être du temps à se faire accepter, mais elle semble prête à déboucher sur une vraie révolution.

La puissance avant tout

Microsoft n'a jamais cessé d'investir de nouveaux domaines durant l'ère de la Xbox One. Pour la toute première fois, la marque a proposé une console de milieu de génération plus puissante afin d'offrir des expériences de jeu toujours plus immersives. Ainsi, au terme d'une année 2017 bien remplie, la Xbox One X est arrivée sur le marché. Deux ans après sa sortie, il s'agit toujours de la console la plus puissante de l'histoire. C'est assez logiquement que Phil Spencer et ses troupes ont beaucoup appuyé sur la 4K. Si les exclusivités Xbox One tirent logiquement profit des performances de la machine, les éditeurs tiers ont aussi joué le jeu. Resident Evil 7: Biohazard, Sekiro: Shadows Die Twice, Star Wars Battlefront, Assassin's Creed Origins et bien d'autres utilisent cette puissance. Une belle manière de marquer les esprits en cours de génération et de préparer les joueurs pour la suivante.

Pour des lendemains meilleurs

Il faut bien le reconnaître, la Xbox One a fait un peu office de transition entre la Xbox 360 et la Scarlett qui sortira en fin d'année 2020. Grâce à ses Xbox Game Studios, à ses services populaires et à son expertise, Microsoft semble plus que jamais armé pour rivaliser avec Sony grâce à sa prochaine console. Dès le lancement, l'entreprise américaine frappera un grand coup avec la sortie simultanée d'un certain Halo Infinite. Ce qui est certain, c'est que les jeux comme les joueurs seront au centre de la stratégie du constructeur. Une très bonne nouvelle en somme !