Le -
modifié le -

Vers quelle formation s'orienter quand on est plutôt littéraire ?

© istock

Que faire après un bac L ?

Il est assez classique d’envisager, après un bac littéraire, une entrée à l’université en section Lettres pour ensuite passer les concours afin de devenir enseignant de français (en collège, en lycée général, en lycée technique, à l’étranger, pour adultes…). Mais ce n’est pas le seul débouché, si vous aimez écrire, rédiger, synthétiser. Vous pouvez aussi intégrer une école de journalisme. Et si vous aimez particulièrement l’univers des livres, pourquoi ne pas tenter un DEUST bibliothécaire ou un BTS édition ? Si vous avez choisi un bac L à cause de votre goût des langues, c’est avec des études de langues qu’il vous faut poursuivre vos études ou avec un BTS de tourisme qui vous les rendra nécessaires. Vous pouvez aussi, si c’est votre goût, vous orienter vers des études de droit.

Et les débouchés ?

Si vous avez opté pour une école de journalisme, les suites sont variées. En effet, vous pouvez choisir de travailler pour la télévision ou pour la radio, mais aussi pour la presse écrite ou virtuelle. Vous pouvez même devenir critique littéraire si la passion des livres ne vous a pas quitté en chemin. Si vous êtes plus à cheval sur la forme que le fond, vous pouvez embrasser une carrière de rédacteur de presse, qui consiste à corriger les fautes avant publication des articles. Ou pourquoi ne pas devenir relecteur-correcteur pour l’édition, salarié ou indépendant ? L’édition, c’est aussi les métiers de bibliothécaire ou de libraire si vous avez le goût du commerce. Si vous maîtrisez parfaitement une langue vivante, vous devriez peut-être envisager de devenir interprète ou traducteur, à moins que l’enseignement ne vous tente. Les possibilités avec un BTS tourisme sont nombreuses, surtout si vous êtes mobile. Quant aux métiers de la justice, ils sont très variés : magistrat bien sûr, mais aussi greffier ou juriste au sein d’une entreprise.