Une légende du jeu vidéo abasourdie par « Dune 2 »

Le - modifié le - Par .

Le très respecté créateur de jeu vidéo Hideo Kojima a récemment mis ses préjugés au placard en ce qui concerne le cinéma. Le visionnage de « Dune 2 » l’a tout simplement épaté.

Avec des films comme « Blade Runner 2049 », « Incendies » et plus récemment les deux « Dune », Denis Villeneuve est en train d’écrire sa légende dans le monde du cinéma. Sa plus récente production « Dune 2 » est sortie en salles le 28 février dernier. Lors du premier week-end de sa diffusion, le film a engrangé le score colossal de 81 millions de dollars. Un résultat au diapason des critiques dithyrambiques qui pleuvent depuis sa parution.

Le jeu d’acteur de Timothée Chalamet contribue bien entendu au succès de l'entreprise. Mais les spectateurs louent particulièrement l’atmosphère sonore et visuelle concoctée par le réalisateur canadien, qui offre une expérience cinématographique hors-normes. Un aspect qui n’a pas échappé au prestigieux concepteur de jeux-vidéo Hideo Kojima.

Un éloge au cinéma

Connu pour son approche très cinématographique du jeu vidéo, qui se remarque notamment dans l’imposant « Death Stranding » dévoilé en 2019, Hideo Kojima ne tarit d’éloges concernant le film de Denis Villeneuve. Plus que la qualité du film en lui-même, le japonais a remis en question toute sa perception du cinéma : « Même en tant que fan de films, je commençais à penser qu’il était temps que je commence à regarder des films sur mon téléphone ou ma tablette. Pourtant, quand j’ai regardé ‘’Dune 2’’, mes façons rigides de penser se sont effondrées comme du sable », a-t-il déclaré sur son compte X.

Après avoir loué le scénario et la mise en scène, le créateur de « Metal Gear Solid » poursuit : « Ce film hurle ‘c’est ça le cinéma’ et apporte le piment dont nous avons besoin pour vivre ». L’homme loué par les cinéastes pour son travail vidéoludique a même prédit que ce film remettra en question la dominance du streaming : « Ce chef d’œuvre de Denis va certainement devenir la ‘résistance’ qui va repousser significativement l’expansion des services d’abonnement ».

Des mots forts qui confirment une fois encore la qualité de cette réalisation. Dans la bouche d’une référence comme Kojima, ces retours louangeurs ont d’autant plus de crédit. Dans un milieu du cinéma chamboulé par le streaming, cette éloge réchauffe le coeur des partisans des salles obscures.

Pourquoi Marlon Brando est-il passé de la lumière à l'ombre ?

Écouter