Le -
modifié le -

TiBZ se confie sur Les Restos du Cœur: «Ramener de l’argent pour ces gens, c’est beau!»

TiBZ se confie sur son prochain album

Un pari relevé. Pour son retour en chanson, TiBZ a tout donné en écrivant le dernier titre des Enfoirés, pour Les Restos du Cœur, «A côté de toi». En collaboration avec Boulevard des Airs, les artistes ont passé plusieurs jours ensemble en Dordogne. «Je fais souvent des espèces de sessions avec des copains, et puis on enregistre plein de chansons. On a vraiment enregistré pour mon album. On avait fait 3 chansons et dans ces chansons, il y avait ‘A côté de toi’».

Dès son retour dans la capitale, TiBZ apprend que ce fameux titre a été envoyé aux Restos du Cœur. «J’ai toujours aimé chanter pour les gens, écrire des chansons pour ces gens-là. Rapporter de l’argent pour ces gens, c’est beau, c’est chouette». Outre cette chanson qui devient l’hymne des Enfoirés pour cette nouvelle année, l’artiste aime d’une façon générale s‘imprégner de ce qui l’entoure.

TiBZ, des morceaux pour tout le monde

Lorsqu’il a déménagé du sud pour Paris, l’ambiance générale et les gens lui ont inspiré de nombreux morceaux. Dans son prochain album, les sujets se mélangeront. «Il y aura des chansons d’amour, des chansons très personnelles, il y aura des chansons dans la même veine que ‘Nation’, très fédératrices».

Toujours au micro d’NRJ, TiBZ explique que le plus important dans sa musique, c’est que tout le monde puisse se reconnaître dans les paroles. «Quand je fais un morceau, j’ai envie qu’un petit gars de 5 ans, et une personne de 55 ou de 77 ou peut-être même de 100 ans, je ne sais pas, qu’il l’écoute et qu’il puisse se dire : ‘Ah c’est cool, j’ai envie de la chanter’. Quand je finis une chanson, j’ai toujours envie que celui qui écouté la chanson, la chante immédiatement».

Mais ce n’est pas parce que TiBZ chante qu’il va délaisser la composition pour autant. Récemment, le jeune homme a écrit un titre pour Jenifer, qui fait également partie des Enfoirés, intitulé «Hey Jen». Dedans, il s’est mis à la place de la principale concernée et de ce qu’elle pouvait vivre avec les paparazzis qui la suivent quotidiennement.