Le -
modifié le -

The Division 2 : qu'attendre du jeu d'Ubisoft ?

© 

Un environnement plus vaste et complexe à découvrir

La première approche de The Division 2 dénote avec une nouvelle ville à arpenter : Washington. Également frappée par la pandémie qui touche tout le territoire américain, la capitale des États-Unis se distingue par son atmosphère post-apocalyptique. Des quartiers historiques à la périphérie rurale de l’agglomération, on apprécie des environnements qui gagnent en variété et en vie.

Il est possible de réaménager certains bâtiments après les avoir nettoyés. Par ailleurs, la surface d’exploration serait à échelle réelle. De quoi dépeindre un contexte futuriste de la plus belle des manières pour un jeu de tir à la troisième personne.

Un gameplay efficace, mais sans surprise

Niveau gameplay, les habitués du premier The Division ne seront pas dépaysés. Les déplacements et les fusillades sont menés de main de maître en exploitant comme il se doit les possibilités offertes par l’environnement. On retrouve également le système de spécialisation qui nécessite du level-up à la manière d’un RPG.

Ce choix exige patience et rigueur, mais s’avère essentiel pour profiter d’un arsenal spécifique ou de compétences exclusives. On notera une partie exploration qui propose davantage d’interactions pour la recherche de provisions et autres items cachés. Quant à l’aspect tactique des combats, il est toujours aussi poussé, obligeant à se concerter avec ses partenaires.

Un contenu colossal en perspective

Comme l’a démontré le précédent opus, le contenu en ligne sera régulièrement mis à jour par les équipes d’Ubisoft. Des mises à jour permettront de corriger d’éventuels bugs, tandis que les contenus additionnels seront de la partie. Ceux-ci devraient apporter un éclairage inédit et plus approfondi sur les événements.

De même, de nouvelles zones d’exploration seront disponibles pour poursuivre l’aventure. Pour peu que l’on accroche au concept et à l’ambiance, la durée de vie s’annonce colossale pour tout découvrir. Il sera également possible de mener des raids à 8 joueurs et d’intégrer un clan.

Une approche à la fois compétitive et coopérative

En complément de plusieurs modes de jeux (Domination…) pour agrémenter les parties en ligne, le joueur pourra également explorer les « Dark Zone ». Conçus pour améliorer ses compétences, ces endroits proposent un challenge corsé à la difficulté croissante. Ils sont aussi l’occasion de délaisser l’esprit de coopération pour privilégier une compétitivité effrénée avec les autres joueurs.

On apprécie la « normalisation » des gunfights entre les factions expérimentées et débutantes pour ne pas déséquilibrer le rapport de force en cas de confrontations. Massive Entertainment envisage l’ajout ultérieur d’un mode « Battle Royale ». The Division 2 sera disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

The Division 2 : l'histoire en vidéo