Le -
modifié le -

Taylor Swift en colère déclare ne plus pouvoir jouer ses anciennes chansons!

© Getty

La saga Taylor Swift et Scooter Braun continue. La chanteuse de 29 ans doit recevoir ce mois-ci le prix d’«Artiste de la décennie» aux American Music Awards. À cette occasion, la star avait envisagé d’interpréter un medley de ses chansons.

Or, l’artiste déclare dans une lettre ouverte, publiée sur ses réseaux sociaux, ce jeudi 14 novembre 2019, que Scooter Braun, partenaire commercial de Big Machine Records, son ancienne maison de disque, et Scott Borchetta, fondateur du label, ne la laisseront pas interpréter «ses vieilles chansons à la télévision parce qu'ils prétendent que ce serait réenregistrer ma musique avant qu'elle ne soit autorisée à l'an prochain».

On apprend dans la foulée que Netflix tourne un documentaire sur Taylor Swift et que le duo formé par Scooter Braun et Scott Borchetta ne la laisse pas utiliser ses anciennes musiques pour ce film: «Scott et Scooter ont refusé que soit utilisé mes anciennes musiques ou d’anciennes performances utilisés dans ce projet bien qu’il n’y ait aucune mention d’eux ou de Big Machine Records nulle part dans le film.»

Pour rappel, Scooter Braun a racheté le label Big Machine Label Group, géré par Scott Borchetta, pour 300 millions de dollars. Cela veut dire qu’il est actuellement propriétaire de tous les anciens albums de l’interprète de «Lover». À l’époque, la chanteuse avait révélé être «triste et dégoutée» d’apprendre cette transaction.

Selon les confidences de Taylor Swift, elle aurait même été «intimidée et manipulée» durant plusieurs années par cet homme. L’idée que sa carrière soit gérée par Scooter Braun était alors «son pire scénario»: «Scooter vient désormais de me dépouiller de tout mon travail, qu’on ne m’a même pas donné l’opportunité d’acheter. (…) J’avais accepté le fait que mes œuvres soient un jour rachetés. Mais même dans mes pires cauchemars je n’aurais pu imaginer que l’acheteur soit Scooter» a-t-elle déclaré sur son blog Tumblr en juin 2019 en apprenant la nouvelle.

Taylor Swift demande de l’aide à ses fans

Taylor Swift, qui a depuis changé de maison de disque, et collabore avec Republic Records, a alors eu l’idée de réenregistrer l’ensemble de ses anciens titres pour en récupérer les droits. Mais comme le raconte Taylor Swift dans sa lettre ouverte, Scott Borchetta aurait demandé à son équipe si elle pouvait ne pas réenregistrer ses chansons et si elle pouvait arrêter de parler de Scooter Braun: «Le message qu’on m’envoie est très clair. Soit une gentille petite fille et ferme-là ou tu seras punie».

L’interprète de «Lover» demande alors dans son message, ce jeudi, de l’aide à ses fans: «Alors, voilà où je vous demande de l’aide: s’il vous plaît, laissez Scott Borchetta et Scooter Braun savoir comment vous vous sentez à propos de ça. Scooter gère aussi plusieurs artistes auquel je crois vraiment et leur travail. S’il vous plaît demandez-leur de l’aide à propos de ça. J’espère qu’ils pourront peut-être donner du sens à ces hommes qui exercent un contrôle tyrannique sur quelqu’un qui veut juste jouer la musique qu’elle a écrit.»

Taylor Swift en colère : «Je veux juste jouer ma propre musique»

Dans son message, Taylor Swift explique vouloir «juste pouvoir jouer ma propre musique» et annonce avoir voulu régler cette affaire en privé mais que cela n’a pas été possible.

Celle qui vient de dévoiler un remix de l’une de ses chansons avec Shawn Mendes, termine son message par cette explication: «Désormais ma performance aux AMA, le documentaire Netflix et n’importe lequel de ces événements que je dois planifier de jouer jusqu’à novembre 2020 sont un point d’interrogation.»  Taylor conclue: «Je vous aime les gars et je pensais que vous deviez savoir ce qu’il est en train de se passer».

Taylor Swift en colère: Big Machine Records répond

Face à cette lettre ouverte, le label Big Machine Records répond à la star de pop country ce vendredi 15 novembre 2019. «Taylor, l’histoire que tu as créé n’existe pas, écrit dans son communiqué la maison de disque, tout ce que nous demandons est d’avoir une conversation directe et honnête.»

«En tant que partenaire de Taylor Swift depuis plus d’une décennie, nous avons été choqués de voir ses déclarations sur Tumblr, hier, fondées sur de fausses informations. À aucun moment nous n'avons dit que Taylor ne pourrait pas jouer aux AMA ni n’avons bloqué son documentaire sur Netflix. En fait, nous n'avons pas le droit de l'empêcher de se produire n'importe où», ont-ils déclaré.

«Nous avons travaillé avec diligence pour discuter de ces questions avec Taylor et son équipe afin de progresser de manière productive. Nous avons commencé à constater des progrès au cours des deux dernières semaines et nous étions optimistes, pas plus tard qu'hier, pour que cela soit résolu. Cependant, malgré nos efforts persistants pour trouver une solution privée et mutuellement satisfaisante, Taylor a pris la décision unilatérale hier soir de recruter sa base de fans de manière calculée, ce qui affecte grandement la sécurité de nos employés et de leurs familles, réplique sans détour l’ancien label de la chanteuse qui termine sa réponse en affirmant que les demandes de rencontres successives avec la star sont restées lettre morte, tout ce que nous demandons, c'est d'avoir une conversation directe et honnête. Lorsque cela se produira, vous constaterez que de l'autre côté, il n'y a que du respect, de la gentillesse et du soutien. À ce jour, aucune des invitations à parler avec nous et à travailler à cela n'a été acceptée. Les rumeurs s'infectent en l'absence de communication. Il ne faut pas que cela continue ici. Nous partageons l'objectif commun de donner à vos fans le divertissement qu'ils veulent et qu'ils méritent».

Taylor Swift: son équipe répond

Tree Paine, membre de l’équipe de Taylor Swift a répondu au communiqué de Big Machine Records: «La vérité est que, le 28 octobre 2019 à 17h17, le vice-président (…) du groupe Big Machine Label, a envoyé à l'équipe de Taylor Swift ce qui suit:«Veuillez noter que BMLG n'acceptera pas de délivrer des licences pour les enregistrements existants ou les dérogations à ses restrictions de réenregistrement en rapport avec ces deux projets: le documentaire Netflix et l’événement «Double Eleven» d’Alibaba», explique Tree dans un communiqué vendredi 15 novembre.

«Pour éviter une dispute sur les droits, Taylor a interprété trois chansons de son nouvel album «Lover» lors des événements Double Eleven, car il était clair que Big Machine Label Group estimait que toute interprétation télévisée de chansons du catalogue violerait son accord», continue le communiqué. «En outre, hier, Scott Borchetta, PDG et fondateur de Big Machine Label Group, a catégoriquement rejeté la demande d’American Music Awards et de Netflix. Veuillez noter que dans la déclaration de Big Machine, ils ne nient jamais ni l'une ni l'autre des déclarations.»

La saga est loin d’être bouclée.