"Sweet Tooth": les éléments à connaître pour plonger dans les aventures de Gus

Le - Par .

Avec la première saison diffusée au printemps 2021, "Sweet Tooth" met à l'honneur les comics de Jeff Lemire dont elle est issue. Focus sur un récit de science-fiction pas comme les autres.

Il était une fois des hybrides

Il s'appelle Gus, et il n'a rien d'un enfant ordinaire. Dans un futur postapocalyptique, il fait partie de cette nouvelle race d'hybrides, mi-humains, mi-cerfs, née de plusieurs mutations. Car la Terre n'est plus ce qu'elle était. Il y a eu le "Grand Effondrement", une maladie inconnue qui a causé la mort de milliards de personnes. Aujourd'hui, la planète est ravagée, et Gus doit survivre. Il vit dans les bois, caché avec son père depuis sa naissance, soit dix années déjà. Les hybrides sont en effet pourchassés : les militaires et les chasseurs sont à leurs trousses, persuadés qu'ils sont la cause du virus, et pour cela, ils vont régner en maîtres.

"Sweet Tooth" : la bande dessinée avant la série

Qui a bien pu inventer une histoire pareille ? Il ne s'agit pas d'une idée originale d'un cinéaste d'Hollywood, mais bien d'une adaptation littéraire, et plus précisément de l'adaptation d'une série de comics signée Jeff Lemire, parue en 2009 dans sa version originale, et en 2015 en France. Si dans les comics, l'ambiance est beaucoup plus sombre, voire violente, elle n'a en rien effrayé Susan et Robert Downey Jr, couple à qui l'on doit l'adaptation télévisée de ce récit de science-fiction et qui, ces derniers temps était surtout connu pour ses rôles dans les blockbusters de Marvel. Pour coller au mieux aux bandes dessinées, les tournages des différents épisodes se sont déroulés dans des décors réels, parfois à couper le souffle. Bon nombre de scènes ont été tournées en Nouvelle-Zélande, et plus précisément à Auckland et dans l'île de Sud, mais aussi en forêt, et dans le parc national de Yellowstone, aux États-Unis. L'auteur, de son côté, ne figure pas au casting, ni devant ni derrière la caméra. Néanmoins, il a toujours validé les choix éditoriaux et scénaristiques, ce qui assure à la série un récit proche de l'histoire qui a été écrite. Reste néanmoins que l'esthétique est beaucoup plus douce à l'écran, et que la série s'adresse davantage aux familles quand les comics se destinent à un public adulte.

Du beau monde pour le casting de "Sweet Tooth"

Pour porter cette série à l'écran, les producteurs ont choisi Christian Convery pour interpréter Gus, et l'ont entouré de Nonso Anozie et Adeel Akhtar. Derrière les commandes, c'est Jim Mickle qui fait office de showrunner. Celui-ci est davantage connu au cinéma pour avoir réalisé notamment "Mulberry Street", "Stake Land" et "We Are What We Are".