Le -
modifié le -

Super Smash Bros. : retour sur une saga phare de Nintendo

© 

Un jeu de combat au gameplay original

Contrairement aux autres jeux de baston où l’objectif est d’épuiser la barre de vie de son adversaire, le concept de Super Smash Bros. consiste à l’éjecter en dehors de l’arène. Chaque attaque réussie permet d’accroître sa jauge de dégâts et de gagner en puissance. La stratégie des combats est unique et inclut des éléments propres aux jeux de plateformes. On distingue les frappes normales des coups spéciaux. Le gameplay intègre de nombreuses possibilités telles que les sauts, la défense, l’esquive ou la saisie pour réaliser des projections. Quant aux moqueries, elles apportent un ton décalé aux titres.

Super Smash Bros. : premiers rounds

Ce ton décalé (et surprenant pour l’époque) se retrouve dans la publicité de Nintendo pour le premier Super Smash Bros. en 1999. Avec en musique de fond Happy Together des Turtles, on découvre les icônes du studio nippon en train de se promener, puis de se faire des coups bas au beau milieu d’une prairie fleurie. Le ton est donné pour que Mario, Pikachu, Donkey Kong et Yoshi s’affrontent dans des combats acharnés. Sorti en 2002 sur GameCube, Super Smash Bros. Melee confirme le succès de la licence. Du côté des nouveautés, on note l’apparition des trophées et 14 personnages supplémentaires.

Des nouveautés focalisées sur le hardware

Il faut attendre six années pour que Super Smash Bros. Brawl, le troisième opus, sorte sur Wii. On frôle dorénavant la quarantaine de combattants (dont Sonic, Wario et Samus sans son armure) et le titre accueille un mode aventure solo, ainsi que les « Smash final », des coups spéciaux surpuissants. Un volet dans la continuité de ses prédécesseurs. En 2014, la licence s’exporte sur console portable avec Super Smash Bros. for Nintendo 3DS. Exception faite des arènes, l’épisode est similaire à la version Wii U. Ce jeu est compatible avec les figurines Amiibo. Il est le premier de la franchise à proposer un contenu téléchargeable pour disposer de nouvelles tenues et zones de combat.

Super Smash Bros. Ultimate, la quintessence du jeu de baston vu par Nintendo

Comme son titre l’indique, Super Smash Bros. Ultimate reprend l’intégralité des combattants de la licence. Exclusivité de la Nintendo Switch, ce cinquième épisode transcende la formule de base. Adapté à tous les profils de joueurs, le jeu dispose d’un contenu d’exception avec plus d’une centaine d’arènes et l’ensemble des personnages de la saga, comme évoqué dans notre test de Super Smash Bros. Ultimate.

Les modes dédiés au jeu solo, au multijoueur (en local ou en ligne) complètent une durée de vie pour le moins conséquente. Un titre ambitieux et addictif à l’intérêt évident. Si le succès est incontestable, tout comme l’enthousiasme de Nintendo, l’avenir de Super Smash Bros. reste incertain. En cause ? L’obtention de l’accord des différents (et très nombreux) propriétaires des licences respectives. Affaire à suivre…