Le -
modifié le -

Stromae : comment il s'est battu pour rendre hommage à son père au Rwanda

© © Getty Images / Chelsea Lauren

Une tournée qui passe par le Rwanda, patrie de son père

Fort de son succès en Europe, Stromae s'est lancé dans une importante tournée mondiale "Racine carrée", avec plus de 200 dates au compteur. En 2014, il se rend dans les plus grandes villes des États-Unis. L'année suivante, sa tournée doit l'emmener en Asie, puis en Afrique. Un rendez-vous lui tient particulièrement à cœur : il s'agit de son concert à Kigali, où il tient à rendre hommage à son père. En effet, ce dernier est décédé au Rwanda en 1994, lors du génocide des Tutsis.

Stromae, victime de la maladie

À quelques dates de son concert à Kigali, Stromae est contraint d'interrompre sa tournée. Le chanteur belge est en effet victime des effets secondaires liés à un traitement préventif contre le paludisme, le Lariam. Crises d'angoisse, moments de dépression, hallucinations : son état devient vite grave et nécessite des soins. Il lui faudra plusieurs mois de suivi médical, avant de retourner sur scène. Stromae, qui souffre encore de sa maladie, se bat pour venir à Kigali où il rend un hommage émouvant à son père par ces mots simples : "Je ne l'avais jamais fait, mais je crois que c'est l'heure, l'endroit pour la première fois, j'aimerais faire une grosse dédicace à mon papa. Merci papa... merci."