Le -
modifié le -

Stromae: «Allez-vous faire», un trio surprenant avec Orelsan et Gims

© Getty Images/Photomontage

Trois artistes différents

«Racine Carré» est un album surprenant. Pour ce deuxième opus, Stromae a mélangé les styles. Ce qui donne des morceaux tous aussi différents les uns que les autres. Pour le faire, l’artiste belge s’est enfermé chez lui pour enregistrer les chansons. Assis dans son grenier aménagé, les idées fusent. Chaque titre parle d’un sujet qui lui tient à cœur. Dans «Tous les mêmes», il aborde les problèmes de couple et la place de l’homme et de la femme dans la société actuelle.

Dans «Carmen», il critique le pouvoir et le poids des réseaux sociaux, comme Twitter, qui à la longue peuvent rendre presque fou. Mais Stromae évoque d’autres sujets comme la maladie dans «Quand c’est» en parlant du cancer ou encore «Moules frites», où il est question  d’infections sexuellement transmissibles.

Pour l’écriture de son album, Stromae s’entoure d’artistes au style musical différent. Gims et Orelsan sont présents et participent à  cette grande confection. Les trois hommes sont même réunis dans le titre «AVF», «Allez-vous Faire». Positionné à la 13e place dans la tracklist de l’album, le titre est un véritable carton. A sa sortie, les gens se demandent s’il ne serait pas un des prochains singles de l’album, après «Formidable» avec 237 millions de vues sur Youtube ou encore «Papaoutai» avec 668 millions de vues.

Un texte qui parle à tout le monde

Dans chaque couplet, Stromae, Gims et Orelsan décident d’exprimer leurs sentiments sur de nombreux sujets. Pour l’artiste Belge, l’argent ne fait pas le bonheur : «Riches et malheureux, mais heureusement qu’on a l’euro. C’est cool nan, mais si coûteux, que l’argent est à couper au couteau. Et ça taf pour dépenser, d’arrache pieds et ça pour que ça marche, cracher, cracher du cash».

Orelsan lui évoque la vie d’artiste et de ses aléas : «Montez sur scène, allez tous vous faire huer! Marcher dans les rues, allez tous vous faire juger! Passez sur le billard, allez tous vous faire tuner! Signez sur des contrats, allez tous vous faire plumer!». 

Quant à Gims, ce dernier a écrit sur la personne qu’il est restée malgré son succès fulgurant avec la Sexion d’Assaut mais aussi avec sa carrière solo: «C’est pour les mecs avec qui j’ai grandi pendant des années, sans pour autant qu’ils me renient par rapport au succès».

Une prestation remarquable au Stade de France

En septembre 2013 se déroule le Urban Peace 3 Live. Pour cette occasion, Stromae monte sur scène. Les premières notes du morceau résonnent dans le Stade de France et le belge se met à chanter quand tout à coup il est interrompu. Gims arrive alors en demandant à ce qu’on coupe la musique. «Non non, ils sont venus me voir au Stade de France, toi ton cirque a assez duré» dit-il sur le ton de l’humour.

Alors qu’ils parviennent finalement à se mettre d’accord pour jouer ce morceau en duo, cette fois-ci, Orelsan intervient. «Qu’est-ce qui vous prend de faire ma chanson? C’est ma chanson!». Cette mise en scène très appréciée par le public débute. Tous ensemble, ils font résonner «Allez-vous faire»

Découvrez les paroles de « Avf » de Stromae, Orelsan et Gims.

[Stromae]
Allez-vous faire!

[Stromae]
Toujours les mêmes discours, toujours les mêmes airs,
Hollande, Belgique, France austère.
Gauches, ou libéraux, avants-centres ou centristes,
Ça m’est égal, tous aussi démagos que des artistes.

[Maitre Gims]
Je n’dis pas ce que je pense, mais je pense c’que je dis.
Quand je vois c’que je vois, et ce que valent nos vies
Pas si surprenant, qu’on soit malpolis.
Donc vas-y follow ma folie, m’a follow, follow me!

[Stromae]
Allez-vous faire! (x2)

[Orelsan]
Censé devenir un jeune cadre dynamique,
J’ai toujours été qu’un jeune stressé qui panique.
C’est marqué sur nos actes de naissance en italique,
On a tous un pied dans l’hôpital psychiatrique.
La nuit dans la bouteille, la journée dans les bouchons,
Depuis quand je suis dans les pompes de Monsieur Tout-le-monde?
La ville dans les oreilles, la fumée dans les poumons,
Des moutons, des moutons, des moutons...

[Maitre Gims]
Pardonnez mon petit langage
Là j’ai bu du 10 ans d’âge
Les médias font trop de chantage
Vous m’avez pris pour un esclave?
Debout c’est l’heure du taf
Faut bien limiter la casse
De-demande à Raelsan
On va tous finir en cage!

[Stromae]
Allez-vous faire! (x2)

[Stromae]
Riches, et malheureux,
Mais heureusement qu’on a l’euro.
C’est cool nan, mais si coûteux,
Que l’argent est à couper au couteau.
Et ça taf pour dépenser,
D’arrache pieds et ça pour que ça marche
Cracher, cracher du cash
Et se saigner jusqu’à être balafré

[Maitre Gims]
C’est pour les mecs avec qui j’ai grandi pendant des années,
Sans pour autant qu’ils me renient par rapport au succès,
Tu sais bien la vie c’est paro, pas la peine d’en faire un fromage, demande aux ti-pe qui maraudent dans les tié-quar
J’ai rien de sé-ca, je me casse, on se capte un de ces quatre
Allez-vous faire foutre, j’ai un match de foot

[Stromae]
Allez-vous faire! (x2)

[Orelsan]
Montez sur scène, allez tous vous faire huer!
Marchez dans les rues, allez tous vous faire juger!
Passez sur le billard, allez tous vous faire tuner!
Signez sur des contrats, allez tous vous faire plumer!
J’allume la télé pour cracher sur des connards que j’déteste
J’ai 300 chaînes, pense à la quantité d’insultes que je déverse
On dit qu’j’fais preuve de gentillesse, j’fais vraiment preuve de faiblesse
Faudrait leur faire payer leurs dettes, avant qu’je meure de vieillesse.

[Maitre Gims]
Je n’dis pas ce que je pense, mais je pense c’que je dis.
Quand je vois c’que je vois, et c’que valent nos vies
Pas si surprenant, qu’on soit malpolis.
Donc vas-y follow ma folie, m’a follow, follow me!

[Stromae]
Allez-vous faire! (x2)

Allez-vous fermer des yeux
Longtemps, puis restez hors-jeux
Un peu démagos ou envieux
C’est vrai qu’on est un petit peu des deux
Allez-vous faire!