Stranger Things : les nombreux clins d'oeil à l'univers d'E.T.

Le

Ce n’est un secret pour personne : les créateurs de Stranger Things sont des passionnés de cinéma. A tel point qu’ils ont truffé leurs épisodes de références... au film E.T. notamment !

Les années 1980

Fans du film E.T. l’extra-terrestre, les frères Duffer sont allés jusqu’à planter le décor de leur propre série dans les années 1980. Plus encore, ils ont poussé le clin d’oeil jusqu’à reproduire une atmosphère similaire, avec une action qui se déroule dans la petite ville de Hawkins au sein de la classe moyenne américaine, sur fond de situations familiales compliquées et de personnages un peu à part de la société.

Le BMX

Véritable emblème des "eighties", le vélo BMX connaît un revival d’anthologie dans Stranger Things puisque les protagonistes de la série l’utilisent pour se déplacer. L’une des scènes pousse même la comparaison jusqu’à quasiment mimer la célèbre scène dans laquelle E.T. et le jeune Elliot s’envolent dans les airs pour échapper à leurs poursuivants. Et bien, dans Stranger Things, Mike a pris la place d’Elliot et Eleven, celle de l’extra-terrestre. Mais cette fois-ci, ce n’est pas le vélo qui s’envole grâce aux pouvoirs de l’héroïne, mais le van des méchants…

La cabane au fond du jardin

Comme dans le film de Spielberg, les scénaristes réutilisent le symbole de la cabane inquiétante nichée tout au fond du jardin bien, bien sombre. Dans E.T., c’est aussi dans une cabane que l’extra-terrestre se cache. Et il ne s’en laissera déloger qu’avec des bonbons au beurre de cacahuètes ! Dans Stranger Things, la cabane correspond au lieu de la disparition du jeune Will.

Le déguisement en petite fille blonde

Autre scène culte du long-métrage : celle dans laquelle Elliott tente de faire passe son ami extra-terrestre pour un humain en le déguisant avec les vêtements de sa soeur. Le résultat est… approximatif ! En hommage, les frères jumeaux Matt et Ross Duffer transposent l’idée. Cette fois, c’est Mike qui habille Eleven (Onze dans la version française) pour qu’elle ressemble à une fille "normale". Là encore, c’est une histoire de goût… !

Les problèmes de famille

Comme Steven Spielberg qui a souvent mis en scène des repas houleux dans ses films, les scénaristes de la série à succès diffusée sur Netflix s’en sont inspirés directement. Là aussi, l’accent est mis sur les problèmes de communication entre parents et enfants. On a des personnages typiques, comme la mère totalement dépassée par les évènements, ou encore le père qui reste complètement à l’écart. On retrouve toutes les ficelles pour que les dîners en famille se passent à merveille !

D’autres clins d’oeil…

Si E.T. reste la référence principale, force est de constater que les créateurs de Stranger Things possèdent un répertoire cinématographique plus vaste. Ils se sont ainsi librement inspirés du personnage de la mère célibataire du film Rencontres du troisième type de Spielberg qui, comme dans la série, cherche son fils disparu. On remarque également un véritable clin d’oeil au film Les Goonies de Richard Donner dans laquelle une bande de jeunes geeks partent à l’aventure.