Soprano: la mort de son père, son enfant né sous X… Il se confie

Le - Par .

L’artiste français parle à coeur ouvert de la tragique perte de son père mais également de cet événement marquant de son adolescence.

En toute sincérité. Le dimanche 29 août, Soprano est l’invité de «Sept à huit», diffusé sur TF1. Dans cette émission, l’artiste revient sur son parcours musical mais également personnel. Il y a presque un an, le chanteur perd son père. Ce dernier tombe malade et décède des suites du coronavirus.

Face caméra, Soprano explique qu’il n'a toujours pas surmonté de cette épreuve: «On nous appelle on nous dit que mon père est très malade mais que personne ne trouve ce qu’il a. […] Le problème, c’est qu’aux Comores les hôpitaux ne sont pas équipés pour beaucoup de choses. Du coup on a pris un avion, on s’est débrouillés, on est partis aux Comores. Mais le temps d’arriver, il n’a pas tenu.»

Pourtant, Soprano est persuadé qu’il aurait pu aider son père: «On voulait l’emmener à La Réunion pour qu’il se fasse soigner. Il aurait été en France, il aurait eu le Covid comme beaucoup et il serait encore vivant. C’est pour ça que c’est encore dur pour moi. On aurait pu faire autrement mais c’est la vie qui est comme ça», dit-il.

Aujourd’hui, l’artiste fait tout pour le rendre fier, de là où il le regarde: «Je me bats tous les jours pour qu’il soit fier. Je pense qu’il est parti fier. J’ai tout fait pour l’enterrer dignement, j’ai tout fait pour que ma mère soit heureuse et en paix. J’ai tout fait pour que ma famille soit soudée. J’espère que cela va continuer et je me battrai pour !», confie-t-il.

Soprano parle de son enfant né sous X

Toujours dans cet entretien, l'artiste raconte comment lui est venue sa fascination pour la musique. Entre les chants liés à l’Islam et Michael Jackson, il se découvre une véritable passion.

Grâce à cet art, Soprano exprime ses sentiments et dit tout haut ce qu’il pense. D’apparence joyeuse et motivé, l’interprète de «Près de toi» garde pourtant une blessure liée à son adolescence.

Ici, Soprano raconte qu’à cette période et alors qu’il n’a que 16 ans, il est contraint d’abandonner son enfant: «J'étais avec une fille et on a eu un enfant à 16 ans. Mais on était trop jeunes. Elle a placé l'enfant à la DDASS sans m'en avertir. Il est né sous X, […] et comme je ne l'ai pas reconnu, je ne suis pas considéré comme son père. Et ça me fait mal, car à l'heure actuelle, je ne sais pas s'il est vivant, s'il est en bonne santé. C'est compliqué.»

Soprano: comment la musique l’a aidé?

Quelques années plus tard, en 2007, Soprano compose le titre «Parle-moi», dans lequel il s’adresse à cet enfant qu’il n’a jamais connu.

Heureusement pour lui, il a la meilleure des alliées à ses côtés, la musique:«C'était une période très compliquée, heureusement qu'il y avait la musique, j'ai pu tout lâcher à l'intérieur pour ne pas faire plus de bêtises.»

Malgré cet épisode douloureux, aujourd’hui Soprano est l’heureux papa de trois enfants.

Lire aussi