Soprano : de quoi parle le rappeur dans ses hits ?

Le - modifié le - Par .

Soprano est un chanteur qui revendique sa liberté d’expression. Injustice, banlieues, famille, célébrité : zoom sur ses textes aussi sensibles que percutants.

Enfants du peuple

Marseille, terre natale de Soprano, est très présente dans ses chansons. Il parle de cette génération vivant dans des quartiers difficiles, en mal de reconnaissance. Plusieurs de ses morceaux, tels "Crazy", "Invincible" ou "Regarde-moi", décrivent l’opposition entre le bien et le mal, expliquant la difficulté de certains jeunes à se faire accepter à leur juste valeur.

Dans son opus "Cosmopolitanie" avec ses hits "Justice", "Préface" ou "Bomb", Soprano expose son dégoût pour le racisme ambiant autant que pour la corruption.

Hymne à la liberté

Soprano aime la liberté d’expression. Il chante et écrit ses textes avec beaucoup d’optimisme, introduisant sa propre expérience. Il sait que beaucoup se reconnaitront et il leur fait passer un message : "Sois ce que tu es, te laisse pas colorier", clame-t-il dans "À la vie à l’amour", extrait de "Phoenix". Chaque individu a droit à une "Reconnaissance", titre l’une de ses chansons. Ne pas perdre ses rêves, aller de l’avant et croire en son avenir est un thème cher à la star.

Des messages forts

Avec une authenticité qui lui est propre, il envoie des messages percutants. À ses enfants dans "Post-Criptum", il inculque des valeurs sur l’honneur, la bravoure et la sincérité. Il n’oublie pas le fils qu’il a eu alors qu’il avait 16 ans, placé à la DASS avant qu’il ne soit au courant de sa naissance. Il espère le retrouver et lui dédie sa chanson "Parle-moi". Il parle aussi à ses fans "Mon Public" ainsi qu’à ses amis "Kwell" envers lesquels il se sent redevable.

Aux victimes de la vie

Le chanteur a besoin d’extérioriser ses peines. L’une d’entre elles a été le décès de son ami d’enfance Sya Styles, membre de son groupe Psy 4 de la Rime, emporté par un cancer. Il lui rend hommage dans son morceau poignant "Roule". Détestant l’injustice, il s’adresse dans "Fragile" à tous les enfants qui subissent le harcèlement, les empêchant de s’épanouir. Soprano ne s’oublie pas, victime lui aussi de déceptions amoureuses, de regrets. "Prélude du Phoenix" signe ses peurs et les côtés sombres de son existence.

Un succès fragile

Le rappeur ne s’est jamais laissé "emballer" par le succès, la facilité, les grosses voitures ou les filles à outrance. Il aime la vie et comprend que la notoriété est fragile. Son duo avec Marina Kaye "Mon Everest" montre sa détermination à rester fidèle à ses valeurs et à son amour du chant. Il doute cependant dans "Clown", ayant l’impression de perdre son identité pour plaire à son public. Sur le titre "Rihanna", il dénonce les femmes qui perdent justement leur personnalité pour ressembler à la diva. Copier une star pour se faire désirer est incompréhensible pour Soprano qui revendique le droit de rester soi-même.

Lire aussi