Sofia Essaïdi décide de reprendre la musique

Le - Par .

Plus de dix ans après la sortie de « Je Veux Tout », Sofia Essaïdi semble prête à renouer avec sa carrière de chanteuse.

Elle n’a jamais oublié la mélodie, Sofia Essaïdi est née de la musique. En 2003, elle se retrouve en finale de la « Star Academy », et ne sort son premier album que deux ans plus tard. Après quelques singles jusqu’en 2011 elle finit par se concentrer sur sa carrière de comédienne. On la connait notamment pour son rôle de Cléopâtre dans la comédie musicale de Kamel Ouali : « Cléopâtre, la dernière reine d’Egypte ». Forte de son succès, Sofia Essaïdi ne s’arrête plus et interprète « Velma Kelly » dans « Chicago » en 2018, un rôle pour lequel elle obtient le Trophée de la comédie musicale de l'Artiste Interprète Féminine.

Malgré son éloignement dans le domaine musical, elle rencontre un franc succès sur le petit écran avec « Aïcha », « Meurtre en Auvergne » ou encore « Les Combattantes ». Mais si elle s’épanouit face à la caméra Sofia Essaïdi n’en oublie pas pour autant son amour pour la musique.

Sofia Essaïdi: « Il y a la comédienne et la chanteuse »

Douze ans après avoir mis sur pause sa carrière solo, Sofia Essaïdi reconnait que chanter lui manque. En interview pour Télé-Loisir, la comédienne de 39 ans a admit être entrée dans un « état dépressif » après avoir été traitée comme un produit par ses deux maisons de disques. « J’avais des choses à défendre. Je sentais que j’avais des choses intérieures et authentiques à livrer, mais ça n’intéressait personne. (...) La musique c’est une passion, je ne pouvais pas le vivre comme une souffrance si forte ».

Maintenant que le temps des épreuves est passé elle se dit prête à reprendre le micro. « Mon but, maintenant que je suis très apaisée, c’est de trouver le temps de faire les deux et de trouver un équilibre. Reprendre le micro, ressentir la scène, le public… Je sais que je suis aussi faite pour ça. C’est une partie de moi, je suis divisée en deux. Il y a la comédienne et la chanteuse », a-t-elle expliqué au magazine, « Je n’ai plus aucune pression. Je suis libre. Je ne ferai pas de concessions. J'ai déjà des chansons et des textes. Cet album est presque déjà dessiné dans ma tête. (...) Je veux qu’il soit le résultat de rencontres humaines et artistiques. C’est peut-être de ça dont je rêvais, au fond, quand j’ai tout arrêté… ».