Selena Gomez: son rapport difficile avec les réseaux sociaux

Le - Par .

L’artiste américaine a pris énormément de recul concernant les réseaux sociaux. Aujourd’hui, elle ne veut plus que ces plateformes occupent une place trop importante dans sa vie.

Selena Gomez est méfiante. Ces dernières années, l’artiste est tiraillée par les réseaux sociaux. Active sur ces plateformes, la chanteuse aime cette proximité qu’elle peut avoir avec ses fans. Partager, recevoir… Des choses qu’elle ne pourrait pas faire individuellement, surtout avec ses millions d’abonnées. 

Grâce à Instagram ou encore Twitter, elle leur dévoile ses nouveaux projets - comme elle l’avait fait avec son dernier album «Rare» -, publie des moments de vie avec ses proches, mais aussi parle de ses engagements. Ce qu’elle souhaite avant tout, c’est d'informer, le plus justement possible, son public.

Selena Gomez malade: elle prend du recul avec les réseaux sociaux

En 2015, tout bascule pour Selena Gomez. La chanteuse apprend qu’elle est atteinte d’un lupus, une maladie auto-immune. Suite à cette nouvelle, elle obligée de subir une greffe de rein. Alors qu’elle savait qu’elle pouvait compter sur le soutien de ses fans, la star internationale n’a pas bien vécu cette période, notamment à cause des réseaux sociaux.

Ce n’est que des mois après, qu’elle a décidé de parler de cette période de sa vie dans le podcast «Giving Back», produit par Raquelle Stevens, une de ses amies: «J’ai vécu cela lorsque mon poids a fluctué. Je souffre de lupus et de problèmes avec mes reins, et je fais de la haute pression [...] C’est à ce moment que j’ai commencé à remarquer que j’avais des troubles avec mon image corporelle», explique-t-elle dans un premier temps.

Cette image corporelle, justement, a été critiquée par plusieurs personnes malintentionnées. Surtout à cause de sa prise de poids pendant sa maladie: «C’est une combinaison de facteurs. C’est principalement dû aux médicaments que je vais devoir prendre toute ma vie. Cela dépend même du mois. Mais c’est à ce moment que j’ai commencé à remarquer les gens qui attaquaient mon poids en ligne. C’est ma réalité, je fluctue, mais cela m’affectait beaucoup». Heureusement pour elle, il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour laisser ces haters de côté.

Depuis, Selena Gomez est bel et bien de retour. Mais toujours avec modération. Par moment, Selena Gomez souhaite se retirer des réseaux, quand elle sent qu'ils prennent une place trop importante. Ce fût le cas en septembre 2018. Dans une dernière publication, avant de disparaitre quelque temps, elle adresse un message à ses fans:

«Je prends une pause de réseaux sociaux. Encore. Même si je suis reconnaissante de la plateforme que les réseaux sociaux me donnent, je suis aussi reconnaissante d'être capable de prendre du recul et de vivre ma vie dans le moment présent. Je ne veux que de la gentillesse et des encouragements pour le moment! N'oubliez pas, les commentaires négatifs peuvent blesser n'importe qui. Bien sûr».

Pour Selena Gomez, les réseaux sociaux sont néfastes

Il y a un an, Selena Gomez était à Cannes. Avec toute l’équipe du film «The Dead Don’t Die», elle est venue présenter ce nouveau projet au Festival de Cannes. Pendant ce séjour sur la Croisette, elle a accordé plusieurs interviews, dont une à Variety. Dans les colonnes du magazine, l’actrice s’est exprimée sur son personnage, mais également sur le message fort qui se dégage de ce long-métrage: «La planète a beaucoup de problèmes, mais pour ma génération, et c'est ce que le film montre, c'est l'impact terrible des réseaux sociaux».

Quelques lignes plus bas, Selena Gomez poursuit son raisonnement: «Ce sont des plateformes extraordinaires, mais une chose me fait peur, l'exposition des jeunes, des garçons, des filles, à toute sorte de choses. Ils ne savent pas très bien ce qu'il se passe dans le monde. […] Je pense que c'est dangereux, je crois que les gens ne reçoivent pas les informations appropriées de partager des choses qui la passionnent vraiment», dit-elle.

Selena Gomez: moins présente sur Instagram

En choisissant d’être moins présente par moment sur les réseaux sociaux, Selena Gomez a accepté que d’autres personnalités prennent sa place de numéro 1. Ces dernières années, l’interprète de «Boyfriend» était la star la plus suivie d’Instagram. Mais aujourd’hui, celle qui détenait le record avec 180 millions de followers a été détrônée. La chanteuse se retrouve maintenant à la cinquième position, comme le précise le site JustJared.

Devant elle, Kylie Jenner, la petite amie de Travis Scott, avec 182 millions d’abonnés. Sur le podium, Dwayne Johnson en 3e position (187 millions d’abonnés), à la deuxième place, Ariana Grande (191 millions), et à la première Cristiano Ronaldo (225 millions). Mais ce classement n’est pas important pour Selena Gomez. Ce qui compte pour elle, c’est de pouvoir interagir avec sa communauté.  

Lire aussi