Samsung dévoile un smartphone / tablette à écran pliable

Le - modifié le

Samsung a récemment présenté un smartphone hybride qui se transforme en tablette, doté d’un écran pliable. On fait le point sur les technologies embarquées et leur potentiel.

Depuis quelques mois, le marché des smartphones semble en relative stagnation. On dénombre beaucoup de produits assez similaires dans le petit monde des smartphones, mais aussi des tablettes, et les innovations apparaissent limitées, moins marquantes. Davantage d’objectifs photo, écrans de meilleure qualité avec généralement des bords plus fins ou des encoches… les changements majeurs en matière de hardware paraissent assez rares.

C’est sans doute pour cela, et pour se démarquer un peu plus de ses concurrents, que Samsung a récemment dévoilé un prototype de smartphone capable de se convertir en tablette grâce à un écran pliable, baptisé Infinity Flex Display.

L’écran pliable est de retour et Samsung a déjà des concurrents / partenaires

Alors, oui, la technologie ne date pas d’hier, puisque le constructeur coréen avait déjà présent “Youm”, son premier écran flexible, durant le salon CES 2012. De même, la firme chinoise Royole (que l’on connaît notamment pour leur masque immersif Royole Moon) a lancé, en Chine, il y a quelques jours le FlexPai, un smartphone équipé d’un écran pliable de 7,8 pouces, vendu environ 1140 euros (assez épais et encombrant lorsqu’il est replié du fait d’une jointure arrondie ; il ne se replie donc pas complètement).

Pour autant, l’annonce de Samsung lors de sa dernière conférence dédiée aux développeurs a une importance tout autre puisqu’il s’agit du leader mondial en matière de smartphone et que l’entreprise fournit des écrans à bon nombre de fabricants de smartphones, dont Apple. Elle a d’ailleurs confirmé qu’elle proposera des écrans flexibles dans les mois à venir à des tiers ; certainement Huawei qui plancherait actuellement sur des smartphones à écran pliable.

L’écran pliable est de retour et Samsung a déjà des concurrents / partenaires

Alors, oui, la technologie ne date pas d’hier, puisque le constructeur coréen avait déjà présent “Youm”, son premier écran flexible, durant le salon CES 2012. De même, la firme chinoise Royole (que l’on connaît notamment pour leur masque immersif Royole Moon) a lancé en Chine, il y a quelques jours, le FlexPai  - image ci-contre. Il s'agit d'un smartphone équipé d’un écran pliable de 7,8 pouces, vendu environ 1140 euros (assez épais et encombrant lorsqu’il est replié du fait d’une jointure arrondie ; il ne se replie donc pas complètement). C'est lui le premier smartphone à écran pliable commercialisé dans le monde.

Pour autant, l’annonce de Samsung lors de sa dernière conférence dédiée aux développeurs a une importance tout autre puisqu’il s’agit du leader mondial en matière de smartphone et que l’entreprise fournit des écrans à bon nombre de fabricants de smartphones (dont Apple). Elle a d’ailleurs confirmée qu’elle proposera des écrans flexibles dans les mois à venir à des tiers ; certainement Huawei qui plancherait actuellement sur des smartphones à écran pliable.

© 

Une version d’Android aménagée et des développeurs à séduire

Ce dernier ambitionne - enfin - de sortir des téléphones à écran pliable, sans pour autant donner de date pour l’heure. Qui plus, le prototype que certains appellent “Galaxy F”, présenté durant la Samsung Developer Conference, apparaît comme moins épais et plus qualitatif que celui de Royole. Autre point positif, le Coréen annonce travailler de concert avec Google, pour avoir un système d’exploitation Android aménagé au potentiel de ce nouveau type de matériel. En outre, cette collaboration est absolument indispensable car Android s’avère incapable de gérer ces composants à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Naturellement, un hardware, aussi prometteur soit-il, n’a pas grand intérêt sans un software adapté. Ainsi, ce n’est pas un hasard si Samsung a choisi de faire cette présentation à des développeurs, puisque ce sont eux qui devront penser leurs applications présentes et à venir en fonction de ce matériel. Et que ce sont leurs productions qui donneront envie, ou pas, d’utiliser des périphériques flexibles et hybrides.

© 

Deux écrans dos-à-dos, deux usages distincts

Le hardware, parlons-en, justement. Comme nous l’avons dit plus haut, le prototype de Samsung est un smartphone hybride, capable de se “transformer” en tablette. Et s’il y a bien un écran pliable, le matériel possède en réalité deux écrans distincts, pour deux utilisations différentes.

Imaginez un livre. Sur la “première de couverture”, vous avez un premier écran, de taille réduite, utile pour consulter l'heure, la météo, ses messages et notifications. Et quand vous dépliez le prototype (comme vous ouvrez un livre), un écran plus large et pliable, au dos du premier, s’active pour des tâches plus complexes ou nécessitant plus d'espace, comme les jeux vidéo, le visionnage de vidéo, le surf sur des pages internet, le montage de vidéo, etc.

Concrètement, cela signifie que lorsqu’il est replié, le" Galaxy F" est un smartphone avec un écran d’une diagonale de 4,58 pouces (soit 11,6 cm environ ; 1960 x 840 pixels), facile à prendre à une main et qui apparaît aujourd’hui comme un petit écran ; les smartphones actuels étant plus sur une diagonale de 5 à 5,5 pouces ou plus. Lorsqu’on le déplie, on obtient une sorte de petite tablette avec un écran de 7,3 pouces (un poil plus grand que celui de l’iPhone XS Max et ses 6,46 pouces) ec une définition 1536 x 2152 pixels, un ratio assez atypique et surprenant. La vidéo qui suit, issue de la conférence, va vous montrer ce prototype en action.

Que penser de ce nouveau type de smartphone hybride à écran flexible ?

Cette annonce demeure assez enthousiasmante d’un point de vue technologique et pourrait relancer en profondeur l’innovation dans le domaine de la création de smartphone. Reste à voir, toutefois, quel sera le prix de ces nouveaux appareils hybrides et quels seront les usages réels.

L’écran apparaît comme un peu petit pour un usage “smartphone”, surtout aux vues des smartphones aux grands écrans vendus actuellement, et le format “tablette” atypique pose question pour un usage multimédia quotidien. Les bords imposants tranchent également avec la tendance actuelle, y compris sur les produits Samsung (notamment avec les Galaxy S8 / S9 ou Note 8 / Note 9). D’autres fabricants, comme LG, pourraient également suivre la tendance et annoncer des alternatives dans les mois qui viennent. Affaire à suivre !

Que pensez-vous de ce prototype, des écrans flexibles et des futurs périphériques hybriques ? Venez en débattre avec nous sur nos comptes Twitter et Facebook !

©